@desinfopointcom
credit33.fr

Maisons de retraite privées : de plus en plus de délocalisations

correspondance du Microcosme
publié le 19-05-2015

Les tarifs des maisons de retraite, et en l'occurrence des EHPAD privés ou publics, peuvent varier de 1.500 à plus de 6.000 euros par mois d'un établissement à l'autre. C'est en Île-de-France que les séjours de nos aïeux sont les plus chers, avec un coût moyen mensuel estimé à 3.046 euros mensuels. Or le coût de cet hébergement est difficile à assumer pour la grande majorité des personnes âgées et leurs familles, ces dernières cherchant à éviter de dilapider l'assurance de leurs parents pour en hériter un jour. Or la retraite mensuelle moyenne est généralement inférieure au coût mensuel d'un séjour, selon les observateurs. Comment assurer dans ces conditions la fin de vie en maison de retraite de nos aînés tout en sécurisant son héritage ?

Retraité à 3.000 euros TTC
CC Pixabay

"Le coût mensuel moyen d'une maison de retraite francilienne est estimé à 3.046 euros contre 2.325 euros en Poitou-Charentes", indique l'Observatoire des Retraités et des Tentations Familiales (ORTF), "mais il y a moins cher et moins humide que la Charente..."

En effet, prendre sa retraite au Maroc, en Inde ou au Bangladesh, permet par exemple d'optimiser le ratio "somme actualisée des coûts mensuels de l'accueil en maison de retraite / capital hérité". Un séjour "en Inde ne coûte que 12,70 euros par mois dans le Kashmir et 9,55 euros à Dacca, tout compris", indique l'ORTF, "et notre service last minute retirement permet aux aînés ayant encore un peu le goût de l'aventure de partir dans des contrées mystérieuses encore inexplorées pour des prix très compétitifs : nous avons ainsi offert une retraite paisible à six personnes au Yémen et en Sierra-Leone pour 9,50 euros seulement par mois les six premiers mois du séjour, hors assurance rapatriement". Une réponse aux tensions offre / demande sur le marché des retraités semblent se dégager. La Chine serait intéressée.

Dans le Microcosme, pays aux huit marchés non walrassiens, au climat doux malgré la violence des échanges, la délocalisation des maisons de retraite est fiscalement optimale.

#maison de retraite | #retraite | #délocalisation | #EHPAD | #ORTF

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 19-05-2015

Najat Vallaud-Belkacem et Manuel Valls ensemble contre la rumeur du vivre ensemble au collège

suivant : 20-05-2015

Agnès Saal retourne au ministère de la culture, sous les huées des gens

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales