@desinfopointcom
credit33.fr

La NSA n'écoute pas Valéry Giscard d'Estaing : colère de l'Académie française

du Rédacteur Suprême
publié le 24-06-2015

Les milieux gériatriques francophones ne cachent pas leur "désappointement" face à l'attitude "inique et injuste" de l'agence de renseignement américaine. Après avoir révélé que les trois derniers présidents de la République sont écoutés par la NSA, on apprenait ce soir que Valéry Giscard d'Estaing, lui aussi ancien locataire de l'Elysée, n'a jamais été mis sur écoute. La colère a gagné les deux institutions où VGE participe encore activement au rayonnement de la France : tandis que le Conseil constitutionnel publiait un communiqué d'une rare violence contre "le mépris des Etats-Unis d'Amérique pour l'illustre cousin du marquis de La Fayette" (apparenté, comme Giscard, à Louis XV), l'Académie française exprimait son "incompréhension".

VGE
CC Flickr - OpenDemocracy

C'est une nouvelle épine dans le pied de l'administration Obama dont le silence pesant en dit long sur la culpabilité qui l'étreint. François Hollande, gardien de la Constitution suite à l'accident électoral que l'on sait et protecteur de l'Académie française pour la même raison s'est longuement entretenu par téléphone avec son homologue des Etats-Unis qui sortait justement de garde à vue suite à une erreur policière regrettable ("il est grand, il est noir, on a eu peur", se sont excusés les deux policiers qui avaient procédé à son interpellation). Une conversation qui a été coupée rapidement par le directeur de la NSA qui a expliqué aux deux présidents qu'ils n'allaient "quand même pas en faire un fromage".

François Hollande a profité de cette interruption pour réclamer au directeur de la NSA une équité de traitement entre tous les présidents de la République française. L'agent Jean-Kevin Goodchoice pourrait donc se voir attribuer l'écoute de Valéry Giscard d'Estaing à la place de Jacques Chirac dont la NSA reconnaît finalement que "ça ne sert à rien", mais il garderait quand même la responsabilité des écoutes de Michel Rocard.

A l'Elysée, on estimait donc ce soir que "les relations avec la NSA sont en voie de normalisation" mais que "l'exécutif veillera scrupuleusement à l'application des engagements pris". En gage de bonne volonté, l'agence de renseignement américaine a proposé de communiquer les rapports d'écoutes réalisées des anciens présidents qui seront transmis directement à François Hollande "sur son iPhone par mise à jour à distance de sa carte SIM".

#NSA | #Valéry Giscard d'Estaing | #Académie française

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 24-06-2015

Nicolas Sarkozy veut multiplier les pains au chocolat

suivant : 24-06-2015

Jean-Claude Dubonchoix, président de la Pétanque illacaise, écouté par la NSA !

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales