Désinformations.com

Inversion de la courbe du chômage : une petite entreprise de méta-location donne l'espoir

du Rédacteur Suprême
publié le 10-08-2015

A quelques jours du départ de François Rebsamen du gouvernement, appelé par le destin à reprendre les rênes de la mairie de Dijon, un réel espoir d'inversion de la courbe du chômage est né. Deux chômeurs de longue durée ont créé une petite entreprise qui pourrait servir d'exemple aux millions d'autres qui hésitent encore. Une nouvelle économie pourrait naître de cette initiative. Nous sommes allés à la rencontre des créateurs du concept de la "méta-location de produits ou services", Bonnie et Clyde Duchoixmalin. Nous avons aussi recueilli le témoignage de Miss Dubonchoix, une de leurs premières victimes très insatisfaite.

Voitures de location
CC Wikimedia

Bonnie et Clyde Duchoixmalin ne cachent pas s'être inspirés du modèle américain d'un site intermédiaire en voitures de locations et, plus généralement, des plateformes de comparateurs de produits et services (voyages, hôtels, etc.). Toutefois, "ce modèle économique reste fragile et fatiguant", notent-ils, "puisqu'il faut sans cesse négocier les commissions avec les prestataires finaux et qu'on est en permanence à la merci d'une nouvelle réglementation tatillonne qui va chercher à protéger la vieille économie".

L'astuce de Bonnie et Clyde Duchoixmalin fait d'ores et déjà le buzz dans les milieux socioéconomiques : "le client français paye notre service par CB, par exemple 75 euros, qui lui sont présentés comme une avance sur le produit qu'il loue. Nous faisons simplement pour lui la réservation chez le loueur, par exemple pour une location de voiture en Italie en donnant sa CB en caution". Bien entendu, cette utilisation de la CB en caution est faite en toute violation des règles bancaires "mais quand on voit ce que les banques nous prennent, hein...", rappelle Clyde Duchoixmalin.

Bonnie Duchoixmalin poursuit l'explication sommaire du modèle : "quand le client arrive à Pise - par exemple, mais ça marche aussi avec Rome, Athènes, Madrid... - le loueur prétend qu'il ne prend pas la CB et que du coup il ne peut pas tenir compte des 75 euros de réservation". ça n'a aucun rapport, direz-vous ? "Certes mais ça marche, et le loueur n'a plus qu'à faire payer au prix normal une voiture sans frais d'intermédiaire, nous on garde les 75 euros et tout le monde est content", conclut Bonnie Duchoixmalin, qui précise quand même que d'autres innovations commerciales font partie du modèle économique de loue-un-loueur.fr telle que "la négociation d'une commission sur les frais imaginaires imputés au client lorsqu'il rend le produit, une commission qui contribue au circuit de blanchiment mis en oeuvre par le loueur qui se fait payer en liquide par la victime".

Un service qu'a testé pour nous Miss Dubonchoix et dont elle ne cache pas sa pleine insatisfaction : "le site web est bien présenté, il donne une réelle impression de professionnalisme et délivre une excellente expérience client", témoigne-t-elle, "en revanche ça se gâte sur place quand le loueur ne prend aucune carte bancaire dans un aéroport international mais évidemment, en pleine saison touristique, avec vos deux gosses affamés par le voyage et surtout 20 personnes qui attendent derrière vous au comptoir, vous n'avez pas le choix et vous alignez le liquide". Même prestation lors de la restitution du véhicule où, pressée par les horaires de l'avion qui ne l'attendra pas, Miss Dubonchoix a dû "encore aligner du liquide" pour des frais imaginaires (rayure sur le capot de la voiture supérieure de 2 cm à la norme tolérée).

Après avoir visionné le témoignage de Miss Dubonchoix, les entrepreneurs Bonnie et Clyde Duchoixmalin réagissent avec calme : "notre métier c'est l'intermédiation, et Miss Dubonchoix a bien été mise en relation par notre intermédiaire avec le loueur donc nous avons fait notre métier", soulignent-ils, avant de conclure que "si, hélas, Miss Dubonchoix a un litige avec le commerçant, c'est avec lui qu'il faut le régler, nous ne nous laisserons pas intimider par des pressions de gens qui pourraient mettre à mal notre petite entreprise".

Le gouvernement, en vacances, n'a pas répondu à nos sollicitations pour obtenir une position claire sur l'affaire Dubonchoix vs. Duchoixmalin. La standardiste du ministère de la Loi Macron nous a déclaré que "c'est quand même bien que l'esprit d'entreprise connaisse des succès en France". Le stagiaire photocopieuses du ministère du travail souligne pour sa part que "ça nous fait deux chômeurs de moins, ça vaut bien plus que les 75€ de Miss Dubonchoix". Un garde républicain de l'Elysée a concédé enfin que "ce ne sera pas facile pour Monsieur le Président de faire la synthèse".

#inversion courbe | #chômage | #location | #location de voiture | #Italie | #Bonnie Clyde

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 09-08-2015

Texas, USA : un policier abat un adolescent non armé mais noir

suivant : 21-08-2015

Alexis Tsipras démissionne : Kim Jong-un réagit vivement en mobilisant son armée

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales