@desinfopointcom

COP21 : Ségolène Royal veut immobiliser les ascenseurs trop peu remplis

correspondance du Microcosme
publié le 02-12-2015

Une belle effervescence a gagné les rangs du gouvernement de guerre. Vaguement froissée de s'être fait damer le pion pour la présidence de la COP21 par Laurent Fabius, son homologue des affaires étrangères de la guerre, Ségolène Royal, ministre du développement durable de la guerre, a réuni 76 experts de la question. La mission de ce think tank non durable est de formuler des propositions fortes et qui parlent aux gens pour sauver la planète. Le premier rapport de ce cénacle est prometteur, avec une proposition phare de "rationaliser l'usage des modes de transport horizontaux comme verticaux", selon l'introduction au chapitre premier, "savoir se déplacer dans la durée".

L'ascenseur, haut lieu de la COP21

"Nous avons étendu l'analyse des transports, classiquement confinée aux déplacements en deux dimensions, à la troisième dimension : la verticalitude des mouvements", explique Jacques Duchoixvertical, professeur d'ingénierie du mouvement à l'Université de Poitiers, rapporteur du cercle d'experts, "ainsi nous osons intégrer les ascenseurs dans le parc des véhicules émetteurs de CO2".

Ségolène Royal a aussitôt senti le champ politique qui s'ouvrait. Saisissant l'opportunité, elle formule une proposition choc : "selon la surface au sol, donc le nombre de personnes pouvant tenir dans un ascenseur donné, celui-ci ne pourra ni s'élever ni descendre si 75% des capacités d'accueil de l'ascenseur ne sont pas occupés", déclare-t-elle à nos micros, "j'appelle ça l'ascensitude..." Bien entendu, "le seuil pourra être abaissé ou relevé selon que l'ascenseur est dans un immeuble haussmannien ou en aéroport. Des clauses d'exemption devront être validées dans le cas des monte-charge..."

Mais la ministre va plus loin : "et pourquoi ne pas élargir cette belle idée, cette idée qui nous fait regarder les étoiles, aux véhicules à déplacements horizontaux ? Pourquoi pas les bus, les taxis, les métros, les trains... Pourquoi pas l'ascenseur social ? Après tout, l'être humain a soif aussi de profession sociale commune. Nous pourrions verser le Smic en fonction du nombre de smicards, payer les pensions en fonction du nombre de retraités. Voilà. Il suffit d'un peu de bon sens, d'idées concrètes qui parlent aux gens."

Dans le microcosme, pays aux huit marchés non walrassiens, au climat doux malgré la violence des échanges, l'ascenseur est un lieu de montée en charge politique.

#COP21 | #Ségolène Royal | #ascenseur |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 30-11-2015

COP21 : un premier engagement en faveur de la technologie Volkswagen

suivant : 07-12-2015

La Bretagne prête à faire face à un afflux de réfugiés de PACA

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales