@desinfopointcom

Christian Estrosi est désormais de gauche : les cellules psychologiques débordées

du Rédacteur Suprême
publi le 16-12-2015

Le nouveau président de la région PACA a fait son coming out quelques heures seulement après avoir triomphé face à Marion Maréchal Le Pen aux élections régionales, avec le soutien appuyé des électeurs socialistes en déshérence : "oui, je me sens désormais de gauche", confiait Christian Estrosi hier soir à des sources bien désinformées, condamnant "le ni Xavier Bertrand, ni moi-même" prôné par Nicolas Sarkozy, président de Les Républicains, et estimant que "plus on fait campagne à droite et plus on risque de se faire doubler sur la gauche par le Front National". Après avoir dû répondre en urgences aux demandes de migration anticipées vers la Bretagne, les cellules psychologiques de la région PACA doivent désormais faire face à l'afflux de demandes d'écoute de ceux qui réalisent qu'ils ont élu un président de région de gauche.

Christian Estrosi, dangereux gauchiste
CC Wikimedia

"Je combattrai la bête infâme et toutes les dérives droitières qui offensent les vrais Républicains qui n'ont pas besoin d'adhérer au parti du même nom pour aimer la France", s'est enflammé Christian Estrosi au micro de notre stagiaire Charlotte Dubonchoix, envoyée spéciale à ses frais à Nice pour recueillir les premières déclarations de gauche de l'ancien champion de moto, qui promet désormais une inflexion majeure de ses orientations politiques : "nous accueillerons cent mille réfugiés, nous démantèleront les caméras de surveillance, nous construirons des mosquées et nous doublerons les subventions au planning familial", promet celui qui est animé de la foi des convertis.

C'est beaucoup trop pour le peuple de PACA qui réclame l'écoute des cellules psychologiques qui avaient été mises en place pour accompagner le vote Estrosi chez les sympathisants et militants socialistes qui ont fait barrage au FN dimanche. Les psychologues reçoivent non seulement ces socialistes orphelins de candidat au second tour, ceux qui avaient scruté la carte de la Bretagne à la recherche d'un havre de paix vers lequel se réfugier en cas de victoire de Marion Maréchal Le Pen, mais aussi les électeurs de droite dite républicaine qui se retrouvent avec un élu de gauche. "J'ai voté à gauche pour la première fois de ma vie, reniant plus d'un siècle de culture familiale", témoigne Philippe-Adolphe Maréchalnouvoila, retraité, représentatif d'un électorat azuréen déboussolé.

Les mêmes symptômes sont observés dans la région Nord Pas de Calais Picardie où la conversion de Xavier Bertrand marque elle aussi les esprits.

Les cellules psychologiques ne répondent plus, les experts craignent qu'un nouveau raz-de-marée de popularité de François Hollande s'ensuive et ne provoque sa réélection en 2017 : "notre profession serait durement sinistrée", témoigne, sous couvert d'anonymat, un psychologue surmené.

#Christian Estrosi | #région PACA | #Marion Maréchal Le Pen | #Xavier Bertrand | #ni-ni

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 15-12-2015

Une signalétique pour identifier la connerie : le progrès social est en marche

suivant : 17-12-2015

245e anniversaire de Beethoven : les hommages se succèdent

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales