Désinformations.com

La mort de David Bowie sauve la France d'un jour sans commémoration

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 11-01-2016

Aucun acte mémoriel n'était prévu en ce triste jour de janvier 2016. La mort du regretté musicien et acteur britannique Davis Bowie vient sauver la France de cette passe difficile. La semaine a été occupée par l'hommage aux victimes des attentats de Janvier. Et nous avons aussi rendu hommage à la mémoire de François Mitterrand, à Michel Galabru et Michel Delpech, ainsi qu'à Michel Drucker menacé de mise à la retraite. Nous avons commémoré le climat frais en hiver dont la COP 21 a acté la disparition. Nous avons aussi félicité les autorités religieuses "engagées pour le climat". Il était difficile d'admettre que la semaine du 11 janvier puisse commencer sans que nous ayons, nous Français, peuple à l'histoire multiséculaire, un événement qui nous a rassemblé (ou divisé), et duquel nous devrions nous rappeler, précisément cette semaine.

David Bowie

Ainsi, David Bowie nous réunit en ce jour, nous qui avons tous écouté au moins une de ses chansons, en boucle, si nous avons plus de 35 ans.

Cependant, avec la mémoire de ce grand musicien, il manque quelque chose. En effet, nous n'avons vis-à-vis de Bowie, rien à nous reprocher. Il n'a jamais été rejeté du public, ni méprisé de la critique. Tout au long de sa carrière, son talent a été reconnu. En plus de chanter et d'écrire ses chansons, il a écrit des musiques de film, joué l'acteur -et connu un très grand succès avec Furyo-, et il y a une semaine, son dernier disque sortait, accompagné en France d'un documentaire sur sa vie diffusé à la télé. Et en plus, la ministre de la culture avait lu ses livres.

Bref, la France n'a apparemment rien à se reprocher. Une cellule de crise a donc été montée pour déterminer, dans l'urgence, quelque point obscur de l'histoire des relations entre notre beau pays et ce grand artiste, afin de déceler quelques éléments dont la France aurait à se repentir. Une enquête est notamment en cours pour voir si des signalements sur la santé de David Bowie, de la part des services de renseignements français, auraient été émis avant le diagnostic de sa maladie, et que l'exécutif aurait négligé de prendre en compte.

#David Bowie | #commémoration | #Michel Delpech

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 08-01-2016

Emmanuel Macron n'a toujours pas expliqué pourquoi il porte la barbe

suivant : 11-01-2016

Johnny Halliday chante le dimanche, David Bowie meurt le lundi : le point sur l'enquête

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales