@desinfopointcom

Compteur d'oeufs d'esturgeon, un métier d'avenir

correspondance de Weimar
publié le 29-07-2016

Qui n'a pas rêvé autre chose que le sempiternel «job d'été chez MacDo» pour payer ses vacances ou ses études ? L'économie digitale offre de nouvelles perspectives, bien plus ludiques, mieux payées et sans exposition au graillon. Ainsi se multiplient les plateformes en ligne comme foulitude.com, slaveonline.net ou MyPrecarity.org qui sollicitent la foule des nécessiteux et permettent à chacun de travailler depuis chez soi grâce à son ordinateur, en effectuant les tâches rébarbatives pour le compte des entreprises qui ne mobilisent plus leurs compétences internes.

Un esturgeon décompté
CC Wikimedia

Il devient ainsi possible de consacrer son temps et son énergie à une large étendue de travaux à haute extraction de valeur ajoutée pour son commanditaire comme le tri de photos, le ménage de données, le scan de tickets de caisse ou le remplissage aléatoire de valeurs manquantes. Notons que certaines tâches affichent de l'envergure comme la lecture non-compréhensive de documents complexes, la réalisation de panels d'enquête non-représentatifs, la surveillance de profils en ligne, la censure pour compte de tiers ou la reformulation du dialogue social. Plus original, la plateforme RussoBalt.ru propose aux internautes rampants de se lancer dans le contrôle qualité en vérifiant le nombre d'oeufs d'esturgeons disposés dans les boîtes de caviar à destination d'une clientèle haut de gamme.

«La digitalisation offre de nouvelles opportunités de réallocation dans un contexte de croissance nulle», analyse Paul-André Dubonchoix, directeur de la communication de VaselineEtMoi, leader de l'écarteur anal Made in France. Assurément, les tâches proposées offrent une synergie intellectuelle de co-contribution qui permet à l'internaute de mobiliser le principal outil de réussite de ses études : «nous achetons du temps de cerveau», explique Germain Laho, consultant en discernement délégué «et nous l'achetons pas cher» précise-t-il, «ce qui garantit la réussite du modèle économique».

La segmentation digitale permet ainsi à l'entreprise une réduction globale des coûts complets en accédant aux actifs matériels et intellectuels des ressources humaines externes. Mieux, «pour le management, la démarche libère le temps de bien-être des salariés et devrait améliorer leur employabilité durable, tout en permettant à l'entreprise d'éviter le risque de supervision des tâches», s'enthousiasme Raël Ghetto, chef de gardiennage salarial.

Dans un contexte de renforcement des sièges sociaux, «la délégation du sens critique soutient l'extinction du risque psycho-social en réduisant l'exposition de la gouvernance à sa responsabilité économique», conclut Fabrice Mat, directeur général délégué à la délégation élégante.

Gageons que le digital offrira de nombreuses opportunités pour la foule des comptables et psychologues surnuméraires en recherche de bien-être dans l'emploi, selon la formule de Sabine Chamane, médium de gestion : «c'est une formidable opportunité de dégager ceux qui pèsent sur notre temps interne».

A Weimar, on ne finit plus ses frites.

#esturgeon | #métier d'avenir | #petit boulot | #job |

 

Correspondant à Weimar

lire tous ses billets

 

précédent : 26-07-2016

Un terroriste salafiste explose accidentellement dans une fosse à purin

suivant : 05-08-2016

La braderie de Lille finalement maintenue et réservée aux nudistes

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales