@desinfopointcom

Une hôtesse de l'air gagne une longue procédure judiciaire contre Scottish Highland

du Rédacteur Suprême
publié le 11-12-1999

Margaret Ashes, hôtesse de l'air de la compagnie d'outre-Manche Scottish Highlands a gagné définitivement un procès important contre son employeur qui l'avait licenciée en 1984 parce qu'elle souffrait de dyslexie arithmétique, avant de la réengager en 1992 comme agent au sol suite à une longue procédure judiciaire devant les tribunaux britanniques qui lui avaient donné raison.

Hôtesse de l'air
CC Wikimedia

Insatisfaite, Scottish Highlands avait porté l'affaire devant la Cour Européenne de Justice. Le jugement que celle-ci vient de rendre est de première importance puisqu'il va faire jurisprudence à travers l'Europe.

Tous les voyageurs en avions ont vu les hôtesses compter les passagers, condition sine qua non au décollage des avions. Pendant des années, Margaret Ashes a réussi à masquer son handicap, en donnant des chiffres faux mais réalistes, entraînant des retards parfois supérieurs à ceux dus aux aléas du trafic aérien. Lorsqu'elle a été démasquée, la compagnie a considéré que sa dyslexie arithmétique n'était pas compatible avec la productivité souhaitable dans l'exercice de sa profession.

C'est cette interprétation que les tribunaux britanniques puis la Cour de Justice européenne ont contesté. Cette dernière est même allée plus loin que les juges anglais puisqu'elle a estimé dans ses attendus que "l'exercice du métier d'hôtesse de l'air, pas plus que l'exercice de toute autre profession non en rapport direct avec l'arithmétique, ne pouvait être subordonné à la capacité de savoir compter". De plus, les sages de Luxembourg ont estimé que la Scottish Highlands s'était rendue coupable de discrimination à l'endroit d'une personne handicapée, après avoir pris en compte l'expertise d'un comité d'experts internationaux de la dyslexie arithmétique.

Margaret Ashes a exprimé sa joie de voir la raison et le droit triompher après quinze années d'une longue et pénible lutte pour la reconnaissance de son handicap, tout en regrettant toutefois que le jugement qui la rétablit dans son métier intervienne à seulement dix-huit mois de sa retraite.

Le porte-parole de la Scottish Highlands s'est quant à lui refusé à tout commentaire sur le fond de l'affaire mais s'est félicité de son issue, tout en se réjouissant de la reconnaissance officielle du handicap de Mme Ashes qui permet à son employeur de bénéficier d'exonérations de charges sociales tout en lui proposant une retraite anticipée.

#hôtesse de l'air | #dyslexie

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 10-12-1999

Le gouvernement prépare un projet de loi sur l'alimentation des enfants

suivant : 15-12-1999

Crise du poussin cannibale :
Le point complet sur la crise

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales