Désinformations.com

Le gouvernement veut combattre l'enculage de mouches en réunions

du Rédacteur Suprême
publié le 01-09-2016

Les cadres français continuent de passer des centaines d'heures en réunions où ils martyrisent l'intimité des insectes malgré des années de mobilisation contre les réunions inutiles, et cela au mépris des lanceurs d'alerte qui ont, de longue date, dénoncé le «dipt-fucking» et alors que tous les acteurs gardent en mémoire les terribles images des charniers de mouches dans les quartiers d'affaires en 2003. «Enculer les mouches en réunion, c'est fini !» a lancé Manuel Valls lors du conseil des ministres de rentrée en présentant son projet de loi sur les meilleures pratiques de la réunion en vue de préserver l'intégrité des diptères.

Laissez-les vivre !
CC Wikimedia

Dès la sortie du conseil des ministres, Myriam El Khomri a reçu de Matignon sa feuille de route pour écrire une nouvelle loi qui portera son nom pour les médias, «loi El Khomri 2», et une appellation un peu plus compliquée pour les parlementaires : «les bonnes pratiques pour une économie des réunions dans le respect de la biodiversité et du diptère». Evoquant «un enjeu qui égale au moins en profondeur celui du débat sur l'utilité des seins nus de Marianne», Manuel Valls, le doigt déjà posé sur la gâchette de son 49-3, promet «une révolution du monde du travail qui s'inscrira grâce à [sa] volonté inflexible dans la continuité des grandes avancées sociales, depuis les congés payés en 1936 jusqu'aux 35 heures irresponsables de Martine Aubry en passant par les lois Auroux».

Cette réforme ne rencontre pas l'assentiment de tous les partenaires sociaux, tel la CFDT qui craint que «les syndicats réformistes perdent leur âme en enculant moins les mouches en réunions», ou encore le Medef, pour des raisons différentes, qui dénonce une future «destruction massive d'emplois de cadres si ceux-ci doivent mener des réunions constructives et donc forcément plus courtes, appuyées par des comptes rendus synthétiques et indiscutables».

Les partis politiques s'inquiètent aussi : au sein de Les Républicains, cette future loi sur l'interdiction d'enculer les mouches en réunion est perçue comme «une vile attaque contre l'organisation de la primaire de notre famille politique», tandis que les militants du PS s'inquiètent de l'avenir de leurs réunions de sections : «si on ne peut plus enculer les mouches, autant ne plus se réunir du tout».

Une nouvelle fois, le gouvernement Valls pourrait donc faire l'unanimité contre lui, une belle performance qu'il conviendra de saluer.

#enculage de mouche | #enculer les mouches | #réunion | #Manuel Valls | #Myriam El Khomri | #Medef

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 30-08-2016

Après la démission d'Emmanuel Macron, le retour de Valéry Giscard d'Estaing

suivant : 04-09-2016

Bruno Le Maire teste le titilleur à tétons sur «nos femmes»

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales