Désinformations.com

«Les banquiers ne travaillent pas plus d'une heure par jour», s'emporte Nicolas Sarkozy

correspondance de Weimar
publié le 18-10-2016

Et de deux ! Après ses propos controversés sur les enseignants, Nicolas Sarkozy estime que «les banquiers ne travaillent pas plus d'une heure par jour». L'ex-présidentissime énumère en effet les tâches sans valeur ajoutée qui encombrent l'agenda des banquiers : «réunions de cadrage, comités de maîtrise d'ouvrage, compte rendus de CHSCT, points d'information syndicale, distributions de tickets restaurant, décomptes de chèques-cadeaux, stands d'animation de parfumerie, séances de yoga, formations aux risques psycho-sociaux et autres vérification du nombre de gommes et de stylos», d'où le décompte d' «à peine une heure de boulot par jour qu'ils font».

Comment pourraient-ils ne travailler qu'une heure par jour mais distribuer des billets 24/24 ?
CC Pixabay

«Faux !» s'insurgent le Collectif des Investisseurs Fatigués et le syndicat de la Bananeraie de l'Immobilisme Parisien : «nous avons des contraintes, justifient-ils». Difficile en premier lieu d'arriver avant 10 heures au siège ou en agence, estime Pascal Dubonchoix, employé de banque qui nous reçoit pour l'occasion depuis une surface urbaine de mobilité, place Henri Bergson dans le huitième arrondissement de Paris : «nous risquerions de croiser des clients». Et en cette période d'état d'urgence, il faut à tout prix éviter d'aggraver les tensions et le déclenchement des risques psycho-sociaux incontrôlables qui pourraient en résulter. Or «ce temps de gestion de la relation client, au moins deux heures par jour, fait partie des missions du banquier», souligne-t-on depuis cette terrasse connectée.

Ensuite, «nous devons aussi assurer le daily monitoring des consulting staff à quoi s'ajoutent les obligations de networking en urban openfield», et compte tenu de l'heure à laquelle les restaurants parisiens servent le «digest working», difficile de s'en libérer avant 15h. Le temps de digestion du digestif doit aussi être pris en compte, au moins jusqu'à 16h. Sachant que la plupart des affaires se nouent en «afters» qui commencent souvent dès 17h pour se terminer vers 22h00, une journée de travail effectif dans la banque dure en moyenne 14 heures par jour, conclut-on unanimement au sein de la collectivité professionnelle.

Consulté sur le sens de ces propos, Norton C. Ridewell, consultant international en analyses sociétales connectées, estime que «Nicolas Sarkozy a dû égarer les notes de ses conseillers et s'exprimer entre la fin du digest working et le moment où un homme d'affaire normalement constitué du huitième arrondissement retrouve les idées claires».

A Weimar, on se gausserait, n'était le «confirmation bias» du bas niveau intellectuel des prétendants aux responsabilités politiques. Apparemment, ce n'est pas tant le niveau qui baisse que l'âge qui augmente de ceux qui ont fréquenté l'école avant qu'il ne monte.

#banque | #banquiers | #Nicolas Sarkozy

 

Correspondant à Weimar

lire tous ses billets

 

précédent : 11-10-2016

Uber lance un service de chauffeurs nus : Uber Naked

suivant : 18-10-2016

Dieu adresse un rappel au règlement à Marc Zuckerberg

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales