@desinfopointcom

La sortie de la nouvelle Golf V perturbée par des défauts de conception rédhibitoires

correspondance du Pays Cathare
publié le 06-12-2003

La sortie de la nouvelle génération de Golf semble maudite car, après les grèves sur les chaînes de production belges, de nombreux défauts sont apparus tels que déport sur la gauche, panne des clignotants, etc... Le groupe Volkswagen parle d'allégations mensongères malgré un faisceau d'observations indiscutables provenant de nombreux désinformateurs-délateurs dispersés sur les routes de notre beau pays.

A l'intérieur de la Golf
CC Wikimedia

Le phénomène le plus rapporté est le déport à gauche sur autoroute qui semble provenir d'un défaut de la direction qui devient sensible à partir de 130 km/h, obligeant les conducteurs à rouler constamment sur la bande de gauche, en faisant des appels de phare pour prévenir aimablement "tous ces abrutis qui roulent à droite", selon Robert Blayraud un fidèle de la marque depuis 20 ans. Parfois même, la gestion électronique de l'injection s'emballe provoquant des excès de vitesse bien involontaires. Toujours selon Robert Blayraud "la voiture est comme possédée" et devant les dénégations de son concessionnaire il envisage de faire appel à un exorciste.

Mais la liste ne s'arrête pas là puisque le pare brise de la nouvelle Golf V possède une courbure qui perturbe l'appréciation des distances de sécurité. Ainsi, beaucoup d'usagers pacifiques et respectueux de la route se plaignent d'être "collés au train" par des Golf. Ces incidents sont aggravés par des pannes du clignotant lorsque les pilotes de Golf déboîtent rageusement pour doubler alors qu'il ont touché le pare choc de la voiture de devant. Par ailleurs, de nombreux conducteurs de Golf sont obligés de porter des lunettes de soleil la nuit parce qu'ils sont incommodés par la luminosité des cadrans "limite arbre de Noël".

Alors que la marque se targue d'être à la pointe de l'écologie, les nombreuses vapeurs d'éther de glycol émanant des matériaux du tableau de bord, gênent le fonctionnement neurologique des propriétaires de Golf. Ainsi, nos désinformateur-délateurs font état de comportements déviants tels que logorrhées d'insultes, exécution de bras d'honneur, dépassements dangereux, achats de jantes larges, spoilers et autres becquets disgracieux, etc.

Tous ces phénomènes avaient déjà été observés sur les précédentes versions (Golf III et IV) et plus particulièrement sur les modèles TDi et GTI. Cependant c'est leur augmentation dramatique qui permet maintenant de mettre en cause la fiabilité et la qualité du modèle phare de la marque germanique. Les dirigeants de Volkswagen font la sourde oreille et estiment, malgré les preuves accablantes dont nous faisons état, que les Golf V ne soufrent d'aucun défaut de conception allant même jusqu'à prétendre que seul le comportement des conducteurs est en cause. Devant une telle mauvaise fois nous restons pantois. D'ailleurs, l'action du groupe a fortement chuté à la bourse à la saucisse de Francfort, frôlant son niveau plancher.

#Golf | #Volkswagen |

 

Correspondant dans le Pays Cathare

lire tous ses billets

 

précédent : 03-12-2003

Arrivée de Jacques Chirac dans le Sud : le Soleil réapparaît

suivant : 07-12-2003

Opération de pompage en Arles : Mélanie Coste et Ovidie en première ligne

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales