@desinfopointcom
credit33.fr

Les Assedics seront versées pendant une durée limitée à 3 mois à partir d'avril 2004

du Rédacteur Suprême
publié le 05-01-2004

Le gouvernement vient de soumettre aux partenaires sociaux une proposition de réforme de l'assurance chômage dont l'une des mesures phares sera la réduction drastique de la durée d'indemnisation. "Nous avons constaté que, passés trois mois, les chances de retrouver du travail sont très inférieures à celles de devenir chômeur de longue durée", nous a expliqué Hubert Dubonchoix au Ministère de la Sécurité de l'Emploi.

L'heure de signer le chèque des Assedics
CC Pixabay

Notre interlocuteur précise que cette réforme s'inscrit dans le cadre d'un projet plus vaste de rationalisation statistique et budgétaire de la politique sociale française. De plus, le caractère incitatif de l'allocation de chômage sera valorisé : "on ne rend pas service au demandeur d'emploi en l'indemnisant pour une recherche qui a en réalité très peu de chances d'aboutir au delà de trois mois".

Le gouvernement intérimaire Raffarin compte réaliser une économie de "plusieurs milliards d'euros" grâce à cette mesure et quelques autres, telles que des restrictions sur les conditions d'octroi des indemnisations Assedic. Selon nos sources bien désinformées, il deviendrait par exemple strictement impossible pour un salarié d'obtenir une quelconque indemnisation suite à un abandon de poste.

Par ailleurs, seront aussi exclus de l'assurance chômage les salariés ayant perdu leur travail dans des plans de licenciements collectifs dont les objectifs seront "la sauvegarde de l'activité des entreprises et le rétablissement de conditions profitables pour les actionnaires". Hubert Dubonchoix invoque la "logique économique et fiscale" pour justifier cette politique volontariste : "il était absurde de créer des dépenses pour indemniser des chômeurs alors que leur licenciement permettait de rétablir la situation financière des entreprises et donc leur capacité de contribution au budget de la Nation".

Le gouvernement apporte toutefois des garanties sociales à l'endroit des salariés : les entreprises seront à nouveau soumises à l'autorisation administrative de licenciement. Des commissions paritaires départementales devront évaluer la pertinence des plans sociaux. Dans un souci d'"ouverture et décentralisation", la gestion et la présidence de ces commissions sera confiée au Medef.

Le volet humain de la réforme n'est pas négligé, puisqu'un plan de défiscalisation du suicide est initié en étroite collaboration avec le Ministère de la Sécurité des Affaires Sociales : les frais d'obsèques seront exonérés de TVA et pourront être déduits du revenu imposable "à raison d'un suicide par an et par famille de chômeur".

Les réactions dans la majorité sont unanimes, de nombreux députés saluant une "initiative courageuse pour la sauvegarde du tissu industriel et du moral des entrepreneurs". La Commission Sociale de l'UMP se "félicite" elle aussi de cette réforme qui permet "un désengagement de l'Etat et une véritable décentralisation de l'assurance chômage", puisque les chômeurs n'auront plus qu'à se tourner vers les aides telles que le RMI, gérées désormais par les collectivités locales. En tout état de cause, tout l'UMP se félicite d'une politique de l'emploi qui tend à la disparition du chômage, conformément au voeu du locataire de l'Elysée pour 2004.

Le Parti Socialiste s'est exprimé de manière plus nuancée, François Hollande indiquant que sa posture serait rendue publique dès que les experts de son "Groupe de veille politique" se seraient prononcés sur les possibles conséquences sociétales d'une telle réforme. Le fantôme de la rue de Solferino a toutefois tenu à nous rappeler qu'il ne voyait pas, "en l'état", de raison de se positionner a priori totalement contre cette réforme.

Seul François Bayrou s'est déclaré "scandalisé" et a appelé les Français à la Révolution. Sur la demande du plus petit flic de France, Nicolas Sarkozy, le Président de l'UDF a été mis immédiatement en garde à vue pour "trouble à la pensée unique".

#Assedics | #emploi

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 22-12-2003

Une photo de Beagle-2 prise sur la planète Mars provoque une crise interplanétaire sans précédent

suivant : 05-01-2004

Les radars automatiques bientôt équipés d'un spectromètre pour détecter le taux d'alcoolémie à distance

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales