@desinfopointcom

Haliburton obtient l'exclusivité de l'exploitation de l'eau sur la planète Mars

correspondance du Québec
publié le 10-03-2004

À la suite de la récente découverte d'indices révélant une probable présence d'eau sur Mars, George W.Bush s'est empressé de délivrer un brevet conférant à l'ancienne compagnie du vice-président Cheney, Haliburton, un droit exclusif sur la ressource naturelle de la planète. De vives oppositions de la part de plusieurs organismes se font déjà sentir à l'idée que l'exploitation de l'eau relève d'une compagnie pétrolière américaine.

Une vallée martienne qui ne demande qu'à être exploitée
Crédit : Esa/CNES

Les représentants du Conseil mondial de l'eau ont fait part hier de leur objection lors d'une conférence de presse tenue par le président du conseil des gouverneurs : "Cette revendication, qui frôle la quérulence, n'a pas lieu d'être. Les Etats-Unis ne détiennent pas plus de droit sur Mars que l'Éthiopie, sur la lune !"

L'hôte de la Maison Blanche se défend bien de faire preuve de despotisme en rassurant la population mondiale : "J'ai confié les ressources de cette planète voisine aux bons soins de la compagnie Haliburton dans le seul but de veiller à ce qu'elles ne tombent pas dans les mains d'une organisation mal intentionnée. Il s'agit d'une mesure provisoire et préventive qui vise à éloigner tout mouvement écolo... euh... terroriste" G.W.Bush termine sa plaidoirie avec une riposte à l'endroit du porte-parole du Conseil mondial de l'eau, expliquant que si l'Éthiopie ne détient aucune part sur la lune, c'est que le gouvernement éthiopien n'a pas su saisir l'occasion de s'en procurer lorsque le gouvernement américain l'a mise aux enchères.

Sur Mars, la sonde Opportunity a déjà débuté des travaux de forage. En effet, la NASA avait cru bon de la munir des outils appropriés à de telles manoeuvres, "juste au cas..." Le président de la compagnie texane communiquera sous peu l'identité du futur responsable les opérations martiennes. "Ça a été un choix déchirant, mais je crois bien avoir opté pour le plus sage et le plus dévoué des candidats. Je le sais, parce que je le connais bien : enfants, nous jouions ensemble à déterrer les dépouilles d'animaux de compagnie dans le voisinage, de là notre prédilection pour le fonçage et le trépas planétaires". Comme quoi la nomination des relations et des proches au titre de bras-droit fait maintenant partie des moeurs au sein des compagnies pétrolières.

Le docteur Herman Hamilton, spécialiste dans les comportements narcissiques et belliqueux chez les simples d'esprit au pouvoir, atteste qu'il ne s'agit que d'une suite logique à l'étendue de tout empire : "Il n'existe aucune région lucrative sur Terre qui ne se retrouve sous le haut commandement des Etats-Unis. La seule façon d'assurer une certaine régularité dans leur domination de contrées lointaines demeure l'expansion interplanétaire".

Des sources bien désinformées rapportent d'ailleurs l'implantation éventuelle d''un centre de commandement martien disposant d'un système d'alerte anti-missile et d'armes stratégiques en vue d'attaques classiques et nucléaires. Même sur Mars, le président américain demeure fidèle à sa très peu populaire tactique de "guerre offensive préventive".

#Halliburton | #eau | #planète Mars | #Opportunity |

 

Correspondante au Québec

lire tous ses billets

 

précédent : 06-03-2004

Enseignement de l'anglais en France : le gouvernement réagit face à la baisse du niveau

suivant : 10-03-2004

Suppression de la prime de précarité au 1er avril 2004

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales