Désinformations.com

Rétablissement du vote censitaire dès la prochaine élection présidentielle de 2007

correspondance de Guernesey
publié le 13-03-2004

Afin de s'adapter aux réalités politiques de l'époque, le scrutin censitaire sera rétabli dès la prochaine élection présidentielle. Il sera fondé sur le paiement de l'impôt sur le revenu et sur la participation aux trois derniers scrutins : seuls les électeurs ayant voté à chacune des trois élections les plus récentes -la présidentielle de 2002, les législatives de 2002 et les régionales de 2004- et qui payent effectivement un montant d'impôt sur le revenu se verront autoriser à prendre part au scrutin de 2007.

Le Louvre redeviendra la résidence du Roi
CC Flickr - Tedd Santana

"Avec un tel critère combiné, nous devrions sélectionner environ 35% des électeurs inscrits", estime-t-on au bureau des statistiques du Ministère de l'Intérieur et des Responsabilités Civiques (MIRC), "ce qui devrait correspondre peu ou prou à une légère minoration du taux de participation prévu aux régionales de 2004".

Le montant du cens n'a pas encore été fixé, mais son application "sera neutre pour le citoyen responsable" puisqu'une déduction équivalente des impôts sera accordée aux citoyens électeurs. Le Ministère de l'Intérieur et des Responsabilités Civiques souhaite par cette mesure "récompenser les citoyens motivés et impliqués dans la vie de la cité".

Il ne s'agit d'ailleurs que d'une première réforme, d'autres pourraient suivre dès 2005 comme la réservation de l'accès aux concours de la fonction publique aux citoyens électeurs ou la création d'une école des citoyens électeurs, où seront dispensés les fondements de la démocratie moderne à de jeunes citoyens qui ne rempliront pas encore les conditions censitaires mais qui auront manifesté leur motivation à s'engager de façon responsable dans la vie de la nation.

Pour Norton C.Ridewell, consultant politologue émérite, "cette réforme du mode de scrutin marque en réalité une modification profonde des rapports sociaux et politiques dans la Cité Française du XXIème siècle, en introduisant une distinction entre les Hommes Libres et les métèques. C'est une évolution naturelle de l'Histoire due au comportement politique des français, affirmé sur plusieurs décennies, qui s'accompagnera de la restauration d'une autre tradition : les serments d'homme lige des féaux aux hommes libres".

#vote | #cens | #présidentielle | #2007

 

Correspondant à Guernesey

lire tous ses billets

 

précédent : 12-03-2004

AZF revendique les attentats de Madrid

suivant : 14-03-2004

Les confessions exclusives d'un ex-drogué

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales