@desinfopointcom

Ariel Sharon invite les Juifs français à immigrer en Israël "avec leurs Arabes"

du Rédacteur Suprême
publié le 21-07-2004

Le grand démocrate israélien n'a pas tardé à apporter les précisions demandées par notre Président de la République au sujet de ses dernières déclarations appelant les Juifs hexagonaux à s'installer en Terre Sainte : ceux-ci immigreront en Israël en même temps que les "arabo-musulmans de France" pourront s'installer en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Jérusalem, terre de contrastes
CC Flickr - Cycling Man

Loin de limiter désormais ses propositions aux seuls individus de confession juive, l'invitation du Premier Ministre israélien s'adresse désormais à l'ensemble de ceux que Jacques Chirac désignait comme "non français" lors de sa traditionnelle intervention du 14 juillet dernier. "Les Juifs s'installeront en Israël et dans les colonies des territoires conquis en 1967, les autres s'installeront aux abords de ces colonies", s'est-il enthousiasmé.

"Le plus dur dans l'immigration, c'est le déracinement", a poursuivi l'initiateur de la Seconde Intifada face à notre envoyé spécial, "en immigrant avec leurs arabes, les Juifs persécutés dans la pseudo patrie des droits de l'homme se sentiront moins dépaysés", avant de conclure sur les légendaires difficultés des Français dans l'apprentissage des langues : "il est beaucoup plus agréable de se lancer des pierres et de riposter à la mitrailleuse en parlant la même langue".

Accusé par l'ensemble de la communauté internationale d'attiser le conflit israélo-palestinien par ses déclarations douteuses et de s'emmurer dans ses contradictions, Ariel Sharon a donc fourni un geste d'ouverture d'ores et déjà apprécié par ses interlocuteurs français.

Le gouvernement UMP a fait part de son "soulagement" ; Michel Barnier, Ministre des Affaires Etrangères et Invisibles, nous a déclaré que "les précisions données par Monsieur Sharon vont dans le bon sens et prouvent bienheureusement qu'il n'y avait pas d'intentions discriminatoires dans ses premiers propos". Jean-Louis Borloo, Ministre de la Sécurisation des Banlieues, s'est quant à lui déclaré "très intéressé" par la perspective d'une solution "délocalisée" au malaise lancinant des banlieues.

Jean-Marie et Marine Le Pen ont exceptionnellement publié un communiqué commun pour "se féliciter" de la ligne diplomatique israélienne, rappelant toutefois au passage qu'il "ne faut pas laisser sans solution les francs-maçons et les tziganes".

François Hollande, pour le Parti Socialiste, est pour sa part resté sans voix (selon son entourage, il essaierait toujours de déterminer si l'ex Maire de Paris n'aurait pas tenu des propos xénophobes le 14 juillet) ni pensée (pour la même raison).

Seul François Bayrou s'est déclaré "horrifié", ce qui lui vaut les honneurs de la brigade criminelle où il est entré ce soir en garde à vue. Il se trouve à l'heure où nous mettons en ligne dans la salle Richard Durn où les policiers l'ont laissé seul avec la fenêtre ouverte sur ordre du Ministère de l'Intérieur qui espère en finir avec l'empêcheur de penser uniquement.

En marge de cette réconciliation franco-israélienne, on déplore toutefois la disparition de notre confrère Jean-François Kahn, qui s'est suicidé de deux balles dans la nuque. Il a été retrouvé devant sa machine à écrire où il avait commencé à taper son prochain éditorial de Marianne dans lequel il allait dénoncer les nouveaux visages de l'antisémitisme.

#Ariel Sharon | #juif | #Israël | #arabe

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 14-07-2004

Après la publication de l'accord Bâle 2, un fabricant de fichier Excel meurt dans l'explosion de son bloqueur à neurones

suivant : 29-07-2004

La convergence entre les normes IFRS et Bâle 2 inquiète Nicolas Sarkozy

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales