@desinfopointcom
credit33.fr

Chasse sans chien en Aquitaine : les inspecteurs du travail à la rescousse

du Rédacteur Suprême
publié le 18-09-2004

Nos lecteurs s'en souviennent, le Medef avait proposé la semaine dernière l'utilisation de syndicalistes pour pallier l'impossibilité sanitaire d'utiliser les chiens face à la menace de la rage en Aquitaine. Pour le deuxième week-end de chasse, le Medef annonce l'utilisation d'une nouvelle "race d'emmerdeurs".

Que vont-ils devenir ?
CC Flickr - Thomas Loire

Pour ménager la forme des syndicalistes et permettre aux victimes du week-end dernier de se remettre de leurs blessures, ce sont cette semaine des inspecteurs du travail qui vont rabattre le gibier en Gironde, Lot-et-Garonne et Dordogne.

Les effectifs d'inspecteurs du travail locaux étant malheureusement trop faibles en comparaison de ceux des syndicalistes, un appel à la solidarité nationale a été lancé par le Medef aquitain et des trains spéciaux d'inspecteurs du travail traverseront la France durant tout le week-end entre les régions d'élevage et les trois départements où les chasseurs sont sinistrés.

Le Ministre délégué à la sécurité de la profitabilité du travail, Gérard Larcher, s'est félicité de cet "usage intelligent" des inspecteurs du travail qui permet de rapprocher ceux-ci des "forces vives de la production économique". Une contribution forte à la cohésion sociale que ne manquent pas non plus de saluer des membres du gouvernement comme Jean-Louis Borloo et Dominique de Villepin, ainsi qu'un certain Jean-Pierre Raffarin, dont nos sources bien informées nous indiquent qu'il s'agirait d'un petit politicien picto-charentais qui sera candidat aux prochaines élections sénatoriales.

Pour l'opposition, le Parti Socialiste ne s'est prononcé officiellement ni pour ni contre l'utilisation des "humains de remplacement des chiens", tout en reconnaissant la "nécessaire" application du principe de précaution. François Hollande a néanmoins souhaité attaquer directement le gouvernement en réclamant l'établissement d'une liste des futures professions sollicitées pour aider les chasseurs du Medef avec un calendrier précis et engageant. Le PS renonce en revanche à faire payer le temps de chasse en heures supplémentaires "pour ne pas polluer le débat national sur les 35 heures".

#chasse | #chien de chasse | #Aquitaine | #inspecteur du travail | #Medef

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 13-09-2004

Pénurie d'écarteurs anals en Tchétchénie

suivant : 24-09-2004

Les droites dans le Monde : l'ouvrage du politologue Norton C.Ridewell paraît aux éditions Désinformance et Estime de soi

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales