Désinformations.com

Le beaujolais nouveau 2004 sera distribué en canettes métalliques

du Rédacteur Suprême
publié le 03-10-2004

A quelques semaines de la date de sortie du beaujolais nouveau 2004, on apprend de source bien désinformée que la boisson phare de l'esprit des terroirs français va sacrifier aux obligations de la mondialisation et sera distribuée en canettes métalliques. "Un tournant décisif et nécessaire", commente Charles-Hubert Dubonchoix, porte-parole des producteurs du beaujolais.

L'affaire vient d'être révélée par nos confrères de la Guinguette du Lac : l'institution d'Etampes attire l'attention depuis quelques mois déjà sur ce nouveau type de conditionnement qui ne manque pas de choquer les amoureux des traditions de nos terroirs. Pour Sandino, représentant de la guinguette, la distribution à grande échelle du beaujolais en canettes métalliques "signera l'arrêt de mort de la bouteille en verre ou encore de la bouteille en plastique chère à nos SDF". Plus grave, la canette métallique marquera la disparition du bouchon de liège et donc du noble art du tire-bouchon.

Nous avons interrogé Charles-Hubert Dubonchoix, pour connaître et mieux comprendre l'attitude des producteurs de Beaujolais : "les études de marché montrent le déclin inquiétant de nos produits", souligne-t-il. Une étude U&A (Usages et Attitudes) commandée à l'IDOF (Institut Désinformation et Opinion Francophone) a qualifié les attentes des consommateurs mondiaux de beaujolais nouveau 2003 et montré que, loin des préoccupations organoleptiques propres aux autres vins, le beaujolais nouveau attire un consommateur "pragmatiques", désireux de gagner du temps dans la dégustation du nectar. L'économie des étapes du débouchage et du remplissage du verre sont les tendances marquantes.

Pour Fox T.Paddle, le Président de l'IDOF, la démarche adoptée par l'industrie du Beaujolais nouveau 2004 sera immanquablement couronnée de succès en ce qu'elle correspond à une approche "one to one" du marketing viticole de ce début de siècle. "Le devoir du producteur est aussi d'offrir le bon conditionnement au bon consommateur", démontre le célèbre consultant d'origine australienne, pour qui "la canette métallique est le conditionnement par excellence qui permettra au beaujolais nouveau de continuer de gagner des parts de marché sur ses concurrents". Nos lecteurs se rappellent en effet que la lutte pour l'hégémonie des soft drinks entre le beaujolais nouveau et Coca-Cola est engagée de longue date.

Il ne manquait donc que l'emballage à la boisson de nos terroirs pour lutter à armes égales avec le breuvage de la firme d'Atlanta, scandaleusement soutenu, on le sait, par les médias français, au premier rang desquels TF1, de loin le plus puissant.

La bataille entre "anciens" et "modernes", ou, comme ils se nomment mutuellement, "ringards" et "mondialisateurs", est loin d'être terminée. Incarnés par la pétition du Manifeste pour la défense du tire-bouchon, initiée par la Guinguette du Lac à Etampes, les tenants de la tradition ont reçu le soutien du parti unique (André Santini, député UMP, fait partie des premiers signataires). Ils ont porté l'affaire devant la Cour Européenne de Justice, appelée à se prononcer sur la constitutionnalité de la canette métallique.

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 01-10-2004

En réponse à Supersize me, McDonald's finance un film dénonçant la "bonne bouffe"

suivant : 04-10-2004

Tuners : simple hobby, artistes post-modernes, sectes, ou grave maladie mentale ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales