Désinformations.com

Polémique autour du prochain film d'Oliver Hirschbiegel consacré à Jean-Marie Le Pen

du Rédacteur Suprême
publié le 13-01-2005

Alors que "La Chute" n'en finit pas de nourrir la controverse et les critiques négatives, le cinéaste se consacre déjà à son nouveau projet : un film d'anticipation qui relatera les derniers jours de Jean-Marie Le Pen. Le titre n'en est pas connu mais nous sommes en mesure de révéler les détails du scénario à nos lecteurs grâce à des sources bien désinformées.

Nouveau huis-clos, le film montrera un Jean-Marie Le Pen en son bunker de La Trinité sur Mer, entouré de ses fidèles lieutenants et de leurs familles qui l'accompagnent dans sa souffrance.

Tout en délicatesse, le film met en valeur la vraie personnalité, méconnue, du Président du Front National, humain et chaleureux, attentionné vis-à-vis de ses amis, toujours soucieux jusque dans la mort de défendre la dignité de la France qu'il aime.

Admirablement construit, telle une tragédie classique, la nouvelle oeuvre d'Oliver Hirschbiegel respecte non seulement les règles d'unité de lieu et de temps, mais aussi la bienséance si rare dans le cinéma d'aujourd'hui. Le spectateur retiendra ainsi difficilement son émotion lorsque Jean-Marie Le Pen fera ses adieux à ses adjoints qui l'auront rejoint dans le bunker fatal, Bruno Gollnish et Carl Lang, inconsolables mais si dignes. Lors de cette scène mémorable, on sera fasciné par l'omniprésence du fusil Lebel de son père, celui avec lequel il était entré en résistance à l'âge de 14 ans, cet âge où l'on se trompe si facilement sur l'humanité, au point de tuer des "Allemands bienveillants venus fonder, avant l'heure, une Europe juste et puissante, pour mille ans malheureusement interrompus par l'alliance du capitalisme sauvage et des soviétiques".

Le film se prolongera quelques jours après la mort du Guide, relatant l'inévitable affrontement sanglant entre Marine, la fille chérie, Bruno et Carl. On ménage bien sûr ici le suspense pour ne pas gâcher le plaisir des futurs spectateurs mais ceux-ci devront s'attendre à une merveilleuse surprise, avec le retour du spectre de Jean-Pierre Stirbois, qui révèlera toute la vérité sur le responsable de son accident de voiture.

Oeuvre magistrale, le futur film des derniers jours de Jean-Marie Le Pen saura aussi faire sourire le spectateur, comme lors d'une scène où les protagonistes hilares visionneront sur le home cinema du bunker le DVD des meilleurs moments de la carrière du grand homme blond, depuis sa rencontre méconnue avec le Général Aussaresses dans la casbah d'Alger, jusqu'aux derniers jours heureux, quand il participait à des bals masqués hauts en couleurs avec le Prince Henry de Grande Bretagne, sans oublier le meilleur de ses interventions publiques (un vrai régal de revoir "un point de détail", "Durafour crématoire" ou encore "la guerre humaine" et l'intégrale des 1er mai à cheval aux côtés de la Pucelle d'Orléans).

Le cinéma du 21ème siècle est décidément bien parti avec un cinéaste aussi talentueux qu'Oliver Hirschbiegel, cet artiste qui nous aura en quelques mois fait vivre de si beaux moments de l'histoire humaine récente, avec les vrais visages, attachants, d'Adolf Hitler et de Jean-Marie Le Pen.

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 11-01-2005

Les soldes seront désormais interdits

suivant : 13-01-2005

Jean-Pierre Raffarin déclare la guerre à l'intelligence

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales