@desinfopointcom

Inquiétude sur le Tour de France 2005 face à la multiplication des contrôles anti-dopage

du Rédacteur Suprême
publi le 14-07-2005

Alors que depuis quelques années, un accord tacite entre les autorités et les organisateurs du Tour de France avait permis de limiter les affaires de dopage, qui avait permis en particulier, en 2001, d'arriver à un "niveau de contrôle acceptable", la recrudescence des contrôles cette semaine fait craindre une fin de course "dénaturée".

Cyclistes élevés à l'eau claire
CC Flickr - bristley

Après l'exclusion de Dario Frigo, c'est aujourd'hui l'intervention des douanes volantes dans les Alpes dans la caravane du Tour qui suscite l'inquiétude des organisateurs. Même si on ne sait pas encore ce qui a été trouvé par les enquêteurs dans les véhicules des équipes Phonak et Liberty Seguros, les milieux bien désinformés du cyclisme ne doutent pas que ces contrôles auront une suite. Notre envoyé spécial à Briançon a recueilli le témoignage de Cyrille Dubonchoix, porte-parole du Comité d'éthique et de dopage, pour qui "quand on cherche des produits interdits, on en trouve".

Si les contrôles continuent de se multiplier, on craint d'ores et déjà que le bon déroulement de la course soit compromis, tant en ce qui concerne le nombre de participants restants que "la qualité du spectacle sportif". Comme le souligne en effet Cyrille Dubonchoix, "si les coureurs ne peuvent plus enchaîner les étapes de haute montagne, avec au moins trois cols difficiles et à des moyennes d'au moins 40 kilomètres-heure, la course n'aura plus aucun intérêt et les spectateurs fuiront le Tour".

Les enjeux sont pourtant considérables puisque les sponsors ne manqueront pas de se détourner eux aussi du Tour, ainsi que les médias. "Ce serait la mort de l'épreuve reine du cyclisme professionnel", explique Cyrille Dubonchoix. En tout état de cause, sans les techniques modernes de dopage, le cyclisme reviendrait aux performances de la première moitié du 20ème siècle.

Cette nouvelle affaire de dopage met surtout en évidence le besoin d'un statut des athlètes dopés : "ça fait 6 ans qu'on en parle", déplore Cyrille Dubonchoix, "et on ne voit toujours rien venir". On se souvient en effet que dès 1999, nous nous faisions l'écho d'un projet de réglementation permettant de créer des épreuves spécifiques pour les sportifs qui auraient courageusement choisi le dopage. Le CIO n'a pourtant toujours pas pris de décision depuis cette date malgré l'urgence de la situation.

"Le sport ne doit pas refuser la modernité", conclut, triste, Cyrille Dubonchoix.

#Tour de France | #2005 | #dopage | #cycliste

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 11-07-2005

La réforme de l'ISF se précise

suivant : 25-07-2005

Un voyageur dégaine son Locabiotal dans le métro parisien : il reçoit cinq balles dans la tête

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales