Désinformations.com

Nicolas Sarkozy propose l'application de la Charia pour les récidivistes

correspondance de Roubaix
publié le 11-10-2005

Que faire contre les récidivistes ? La question est posée à quelques heures du débat parlementaire destiné à résoudre ce problème. Le plus petit flic de France engage le dialogue avec des idées neuves.

Rappelons que de dangereux escadrons de dizaines de milliers de récidivistes mettent la France à feu et à sang. Même les ménages les mieux abrités au fond de leurs chaumières bourguignonnes ont sombré dans la peur.

Notre cher et vieux pays fait face de nouveau à de douloureuses épreuves, sera-t-il de nouveau sauvé ?

Oui, il est là, notre bienfaiteur et le sauveur de la France ! Notre ministre de l'intérieur d'origine hongroise Nicolas Sarkozy a la solution. Il nous l'a exposée en exclusivité.

Nous avons en effet eu la chance de l'accompagner lors de son voyage à Londres. Sa longue attente du rendez-vous avec Tony Blair l'a rendu loquace : "je propose d'instaurer la Charia pour les récidiviste. Si vous volez, hop, la main coupée... Si vous battez une paisible mamie pour la seconde fois, un pied en moins. Et pour le deuxième outrage à agent, hop, un oeil en moins. Sans oublier l'émasculation pour les violeurs récidivistes, qui sont de loin les plus nombreux. Croyez-moi, ils n'y reviendront pas, les salauds !"

Notre moue dubitative quant au bien-fondé de ces mesure l'a rendu furieux. "Ne vous inquiétez pas, cela sera voté en urgence par l'Assemblée cette semaine. D'ailleurs, nous en profiterons pour supprimer le conseil constitutionnel, c'est comme un juriste d'entreprise, ce truc, ça ne sert à rien qu'à vous ralentir le business !"

Notre ministre n'envisage cependant pas d'appliquer toute la Charia, notamment ses dispositions relatives aux femmes. Toutefois, les épouses adultères seront passibles de lapidation à coups de boules de pétanques. "Et n'y voyez pas malice, il n'y a en cela rien de personnel ! C'est uniquement pour protéger la cellule familiale, socle de notre société !"

Malheureusement, le petit Nicolas s'est arrêté là dans ses confidences, il a soudain couru derrière Tony Blair, sorti dîner en ville "Tony, don't forget me, please wait, we're having an appointment today!!", s'est-il égosillé avec un étrange accent hongrois.

 

Correspondant à Roubaix

lire tous ses billets

 

précédent : 03-10-2005

Eclipse de soleil du 3 octobre : le gouvernement est unanimement félicité

suivant : 14-10-2005

Un car de coucous bloqué à la frontière roumaine

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales