Désinformations.com

Revirement théologique majeur :
L'Eglise catholique approuve le crédit

du Rédacteur Suprême
publié le 01-11-2000

L'Église catholique s'apprête à changer d'attitude face au crédit à la consommation. Le dogme sera adapté pour tolérer le recours au crédit, sous certaines conditions qui seront détaillées dans des cahiers des charges précis, adaptés à la législation de chaque pays. Le label "Sainteté Crédit" sera décerné aux établissements qui se seront distingués par l'observation des recommandations du Vatican en les faisant figurer dans leurs offres préalables de prêt aux particuliers. Par exemple, ils devront offrir de bénéficier, sans conditions, d'offres spéciales permanentes de financements remboursables par petites mensualités sans frais de crédit.

Le crédit avec des coeurs
CC Wikimedia

En France, les catholiques se félicitent de cette avancée romaine : "trop de catholiques vivaient mal le recours au crédit, ils pourront demain mieux accorder leur foi aux évolutions sociétales", nous a déclaré hier Monsieur Albert Thine, Président de la Fédération des Association de Défense des Fidèles Catholiques Opprimés par le Dogme.

La réaction des opérateurs du marché du crédit est plus nuancée. Seule une société financière du Nord s'est dite prête à coopérer et s'apprêterait à lancer un produit de crédit gratuit, rendant ses cartes labellisables "Sainteté Crédit". Son porte-parole, Monsieur Drhu, nous indiquait hier "qu'il faudra rester prudent et tester l'attitude des marchés face à cette nouvelle offre, le risque étant important de ne pas pouvoir développer des partenariats pleinement gagnant - gagnant grâce à cette nouvelle stratégie".

#théologie | #église catholique | #crédit

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 25-10-2000

Nouvelle semaine du goût dans l'académie de Caen

suivant : 09-11-2000

Des solutions à la crise de la filière bovine

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales