@desinfopointcom

Le Clemenceau converti en mémorial pour les victimes de l'amiante

du Rédacteur Suprême
publié le 25-03-2006

Le ministère de la défense et de la récupération des matériaux vient de décider de l'avenir de l'ancien fleuron de la marine nationale. Attendu d'ici l'été dans la rade de Brest, le Clemenceau sera annexé au complexe touristique Océanopolis pour y être converti en musée mémorial mondial à la mémoire des victimes de l'amiante.

Le mémorial aux victimes de l'amiante
CC Flickr - Thomas Hahusseau

Les travaux de conversion du porte-avions désarmé pourraient durer jusqu'à deux ans et apporteront un "souffle économique nouveau dans le Finistère". Ce sont en effet 500 jeunes sans qualification particulière qui pourront être recrutés, en CPE, pour désamianter le Clemenceau puis l'aménager en musée.

Nous avons rencontré Georges Dubonchoix, amiral à la retraite, désigné par le gouvernement pour assurer la maîtrise d'oeuvre des travaux de reconversion de l'ancien fleuron de la Royale. L'opération n'étant exceptionnellement pas couverte par le secret défense, il a accepté de nous en expliquer les grandes lignes.

"Nous commencerons par éliminer toute trace d'amiante", débute Georges Dubonchoix, "pour assainir le Clemenceau et le rendre inoffensif pour les futurs visiteurs du musée". Interrogé sur les conditions de travail des futurs ouvriers, Monsieur Dubonchoix nous précise que "le nécessaire sera fait pour leur assurer le même niveau de sécurité sanitaire que celles qui auraient prévalu sur le chantier initialement prévu en Inde".

Les résidus d'amiante seront expédiés par le fond au large de la Pointe Saint Matthieu, dans une zone "parfaitement sécurisée".

Par la suite, les ouvriers qui auront survécu au désamiantage auront "l'honneur de contribuer au chantier de rénovation" du plus gros tas de ferraille classé Seveso au monde.

Le futur musée fera la part belle à l'histoire de l'amiante à travers les âges et rendra hommage à l'exception française que représente son utilisation prolongée pendant plusieurs décennies malgré les risques connus de tous les experts planétaires. Des échantillons de la science francophone de la manipulation de l'amiante seront exposés dans le mémorial, telle la reconstitution d'un étage complet de la tour Montparnasse ou encore une salle de cours de l'université de Jussieu et, bien sûr, des vestiges préservés in situ du Clemenceau lui-même.

Les cancéreux bénéficieront d'un tarif réduit pour visiter le mémorial mondial de l'amiante sur présentation d'un certificat médical établissant le lien entre leur maladie chronique et l'exposition à la fibre mortelle.

"C'est la grandeur de la France qui est en jeux dans cette conversion exemplaire de l'ancien fleuron de la marine française", estime Georges Dubonchoix, qui espère secrètement que Jacques Chirac pourra lui-même inaugurer le musée avant la fin de son quiquennat. "Il suffirait que les travaux prennent de l'avance par exemple en embauchant 300 ouvriers supplémentaires", rêve tout haut le maître d'oeuvre du futur mémorial mondial de l'amiante, qui ajoute que "comme ils seront en CPE, la reconversion des ouvriers ne posera même pas de problème".

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 21-03-2006

Sharon Stone pourrait remplacer Bernard Thibault à la tête de la CGT

suivant : 25-03-2006

Dominique de Villepin abolira le code du travail d'ici mai 2007

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales