@desinfopointcom

Ceinwynn, blogueuse de merveilles

du Rédacteur Suprême
publié le 13-01-2015

Ceinwynn a écrit des livres, des blogs et des billets merveilleusement désinformés dans nos colonnes, en particulier sur l'influence des chamois sur la vie de nos montagnards. Récemment créatrice d'un nouveau blog d'où elle éclaire le monde de ses pensées lunaires ou solaires, Ceinwynn a accepté de répondre aux questions sans concession de Maître Roger, notre bien-aimé Rédacteur Suprême. Qui est Ceinwynn ? Qu'écrit-elle ? Où la trouver ? Et #adp dans tout ça ? Autant de questions cruciales pour nos lecteurs auxquelles Ceinwynn apporte les réponses attendues de tous.

ceinwynn

Ceinwynn (@ceinwynn)

son blog : Ma Boîte à merveille

Peux-tu te présenter à nos lecteurs avides de connaissance en une ville, un paysage, une héroïne de roman, une héroïne de la vraie vie ?

Si je devais me présenter en une ville, ce serait Annecy. Parce qu'elle réunit ce que je suis : une montagnarde mais aussi une amoureuse de la culture et de l'architecture.

Un paysage : les Highlands. J'aime la mélancolie des paysages écossais ; ces lieux cachés où l'on voudrait se retirer loin du monde pour écrire... du moment qu'il y a internet bien sûr !

J'aurais aimé être une héroïne de roman victorien à la "Orgueil et Préjugés". Une femme forte et raffinée, naïve et intelligente.

J'ai beaucoup d'admiration pour Juliette Drouet. Elle a été la maîtresse de Victor Hugo pendant toute sa vie, acceptant de renoncer à sa carrière et aussi à sa vie par amour pour le grand homme. Elle l'a sauvé quand il est parti en exil. Une vraie amoureuse.

Quand as-tu commencé à écrire ?

Je ne sais plus quel âge j'avais mais je me souviens quand ma grand-mère m'envoyait un concours d'écriture organisé par Le Monde. Il fallait écrire une histoire à partir d'un certain nombre d'images. J'ai écrit une histoire à chaque fois, mais je ne les ai jamais envoyées.

Quel est le premier texte que tu as écrit et dont tu considères comme ton "Opus 1" ? Où, quand, pour quelle occasion ?

Il n'y a pas d'Opus 1 à proprement parlé, le point de départ a été Twitter. Quand je suis arrivée il y a 4 ans (déjà, le temps passe vite ...), j'ai commencé à écrire de petits textes courts : des tweetstories. Chaque segment faisait 140 caractères maximum. Ensuite, je me suis décidée à participer à un concours d'écriture organisé par le site Ipagination. Il fallait écrire une nouvelle sur le thème de "Sens interdit". "Les Larmes de Dionysos" sont nées et ont fait partie de 10 nouvelles publiées dans le recueil "Sens Interdits".

Qu'est-ce qui a motivé la création de ton blog actuel "Ma boîte à merveille" ? Pourquoi la merveille est-elle au singulier ?

Au départ, j'avais un blog uniquement littéraire. Puis, j'ai eu envie de poster des photos, de la musique... parce que je ne suis pas qu'une fille qui écrit de temps en temps. C'est bien d'avoir un blog mais cela demande de la discipline pour le faire vivre et je ne l'ai pas toujours. Pas facile de planifier quand on écrit à l'instinct.

Pourquoi pas de "s" ? Je vois bien là ta Suprême clairvoyance. Tu mets le doigt sur quelque chose que je suis incapable d'expliquer à part par une banale faute d'orthographe. (Que ceux qui me jettent la première pierre m'envoient un Bled ^^)

Tu as écrit un roman "steampunk" et récemment tu as écrit encore du "steampunk" pour un concours d'écriture. Peux-tu nous expliquer enfin ce que c'est que le punk à vapeur ?

Huhu, tout le monde me pose la question. C'est un grand mot pour une chose toute simple et que beaucoup connaissent sans le savoir. Le monde steampunk ressemble au Londres de la Révolution Industrielle avec une touche de science-fiction à la Jules Vernes. L'électricité n'existe pas, ni le nucléaire. L'énergie est donc fournie par des systèmes de poulies et engrenages. Dans "Nemesis", j'ai écrit une histoire de science-fiction avec une machine à remonter dans le temps et des automates.

On peut savoir ce que tu écris en ce moment ou c'est secret ?

J'ai commencé un texte le 11 novembre en pensant qu'il ferait une page. Et j'en suis à 12 sans savoir quand est-ce qu'il finira. C'est l'histoire d'une famille dont le père revient de la Grande Guerre. Mais le personnage principal est Marie, sa femme.

Tu as quitté la montagne et ses chamois en 2014 pour t'installer au Québec. Pourquoi ? C'est parce qu'il y a plus de neige là-bas, c'est ça ?

Tout à fait, je me suis dit que le froid et la neige étaient un bon moyen pour garder la peau ferme. J'ai beau être jeune encore, il ne faut pas négliger les effets du vieillissement de la peau. Et puis, les chamois faisaient trop de bruit sous mes fenêtres lors de la période de rut et m'empêchaient d'avoir la TNT.

Tu n'ignores pas que la publication de ton interview dans la rubrique "Culture" de Désinformations.com va t'apporter gloire et notoriété ; mais es-tu vraiment prête à entrer dans le star system ?

Je suis prête à prendre la responsabilité de mes actes et assumer pleinement ma nouvelle notoriété. Néanmoins, je promets de rester la jeune femme gentille et abordable que j'ai toujours été.

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle changé ?

Je suis entrée dans le monde formidable de la désinformance de bon goût. Grâce à sa suprêmitude, mon regard sur le monde a changé radicalement. Il m'a fait entrer dans un autre monde plein de bisous dans le cou et de LT d'#ADP.

Si demain Maître Roger t'invite à dîner, où doit-il t'emmener pour te faire plaisir ?

Dans un bon restaurant français avec un bon St Emilion et/ou un bon champagne.

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

Norah Jones, j'adore ce son jazzy.

Et #adp dans tout ça, ça ne te manque pas trop ?

Si, affreusement. Mais heureusement, il existe une version québécoise. L'occasion d'un LT croisé peut-être cher Maître ?

 

#Ceinwynn | #steampunk | #chamois

lire son blog : Ma Boîte à merveille

 

le billet d'avant, le 04-11-2014

Bar à frissons

le billet d'après, le 17-01-2015

Maou Bertrand, photographe qui donne le sourire

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales