Sblc, l'interview

publié le 10-08-2015

Dans le désert médiatique et deux point zéro de l'été frappé de torpeur, Sblc a répondu présente à l'appel de Maître Roger, notre bien-aimé Rédacteur Suprême, pour être la prochaine interviewée. Ainsi, elle nous offre cet entretien tout d'une grande concision, explicable par la torpeur de l'été, mais aussi par ce blog qu'elle a peu alimenté et où elle n'écrit même plus depuis trois ans, même si elle dément à l'occasion de cette interview que c'est en raison de son séjour prolongé sur Mars qu'elle a cessé cette vie palpitante de blogueuse. Et démentir dans un web-journal de désinformation, voilà qui est bien une marque supplémentaire de la grande originalité de notre interviewée du jour.

sblc75

Sblc (@sblc75)

son blog : Blog avocats (Sblc)

Sblc, qu'est-ce que nos lecteurs doivent savoir sur toi pour te connaître sans trahir l'anonymat de la blogueuse ?

Mon ramage ne s'en rapporte pas à mon plumage. Il m'arrive de déjeuner de chocolat aux cranberries et de saucisson, avec un thé vert pour faire passer.

Peux-tu te décrire en trois articles du Code de la consommation ?

Impossible, c'est un code dont je ne me sers jamais ;-) Mon pain quotidien, c'est plutôt le Code des baux, j'en ai même deux, un bleu et un rouge (comprendre, un Litec et un Dalloz, pour ne pas faire de jaloux entre les éditeurs).

Tu es avocate féministe selon ta bio twitter. C'est intéressant, comme boulot ? Ça paye bien ?

En fait je voulais dire avocate ET féministe mais dans la bio il ne restait plus de caractères pour le ET... Etre les deux est très intéressant mais si ça eut payé, ça ne paie plus.

Ladite bio précise aussi que tu es signeuse de pétitions, testeuse d'apps et affameuse de trolls. C'était quoi, ta dernière pétition ? Et la dernière app ? Et le dernier troll ?

Dernière pétition : celle contre la Loi Renseignement (oui, j'ai le goût du risque).

Dernière app testée : SnowCam (elle ajoute de la neige qui tombe dans les photos, c'est fascinant...)

Dernier troll : je ne peux plus dire, je l'ai bloqué.

Comment et pourquoi es-tu devenue blogueuse ?

On (le Conseil National des Barreaux) m'a proposé un blog «clef en mains» et j'ai pensé, «c'est fait pour moi !»

La productivité de ton blog est effarante : 13 billets postés en à peine 5 années d'activité, et encore moins de textes dans la rubrique «vos questions». ça t'a passionné, cette vie de blogueuse ?

Disons que j'ai découvert que bloguer exigeait l'écriture d'articles et que là, il n'y avait plus de «clef en mains»...

Tu as arrêté de bloguer en juillet 2012, autant dire tout juste quand la sonde Curiosity s'est posée sur Mars (cf. par ici). Tu te plais bien, sur la planète rouge des petits bonshommes verts ?

Euh ... comment dire...

Tu sais que la publication de ton interview dans Désinformations.com va t'apporter des milliers de nouveaux fans qui exprimeront une attente forte de te lire plus souvent. Es-tu prête à reprendre ton blog pour satisfaire ton public avide de te lire ?

Ben voyons, je suis toute dévouée au public, comme chacun sait.

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle été transformée ?

Je reçois enfin un horoscope fiable et personnalisé, correspondant à mes souhaits (insérer ici une série de coeurs)

Ton pseudo twitter est immatriculé dans le 75. Quand Maître Roger viendra à Paris, on dîne où ?

La Taverne Henri IV au milieu du Pont Neuf, l'endroit où se retrouvent (sans se mélanger toutefois ;-) ) avocats, magistrats et officiers de police et où tout est bon, surtout le cochon.

Quelle musique as-tu écoutée en répondant à cette interview ?

Une émission de France Inter

Et Robert Badinter dans tout ça ?

S'il n'existait pas, il aurait fallu l'inventer.

 

#Sblc | #avocate | #féministe |

lire son blog : Blog avocats (Sblc)

 

le billet d'avant, le 03-08-2015

Sasa quitte sa baignoire pour répondre à Maître Roger

le billet d'après, le 31-08-2015

Aimez-vous Victor del Arbol ?

© des informations point comme... | 1999-2017 | à propos des cookies | mentions légales