Sophie, blogueuse au fromage

publié le 30-09-2015

Il y a si longtemps que Sophie et Maître Roger se sont rencontrés sur les bancs de twitter, quand Sophie était encore dans un état khâgneux, voire hypo du même état. Et puis Sophie est devenue blogueuse, presqu'en cachette, et Roger vit que cela était beau. C'était un dimanche, forcément. Le temps s'est alors accéléré, la procrastination elle-même a disparu, et l'interview fut. Une interview où la jeune Sophie fait montre d'une fraîche impertinence et d'un goût immodéré pour le fromage (précision en forme d'avertissement pour nos lecteurs qui présenteraient des symptômes de type anaphylactique à la seule évocation de la fermentation du lait). Voici donc l'interview de Sophie. Lisez en mangez-en tous, car cela est bon pour le vivre ensemble.

DouxBidou

Sophie (@DouxBidou)

son blog : Une fille pas contente

Sophie, peux-tu te présenter à nos lecteurs en un livre, une ville et un autre livre ?

- Un livre : Cinquante nuances de fromages. Encore plus érotique que Cinquante nuances de Grey, mais le héros, c'est le fromage. Il a beaucoup plus de charisme que Grey, d'ailleurs.

- Une ville : Montcuq. Ai-je besoin d'expliquer ?

- Un autre livre : Pars vite et reviens tard. C'est ce que lisent mes parents chaque semaine quand je quitte le domicile familial pour rentrer chez moi. Maintenant que j'y pense, ils tentent peut-être de me faire passer un message...

Pourquoi et comment viens-tu d'abandonner tes études pour te consacrer à ton blog «une fille pas contente» ?

Je me suis dit que les études c'était nul, que ça menait à rien et que c'était pas très stable comme situation. Me consacrer à un blog m'a semblé beaucoup mieux... Non mais, vous me prenez pour qui, à Désinformations.com ? Si j'abandonnais mes études, je ne pourrais plus parler de littérature. Or, comme c'est un de mes sujets favoris, y compris sur mon blog, ces études sont nécessaires à mon avenir 2.0 !

Et d'ailleurs, c'est quoi, «une fille pas contente» ?

«C'est quoi», tu es bien impoli, Roger ! «C'est qui» plutôt, et c'est moi en l'occurrence. C'est moi qui fais des coups de gueule sur les situations un peu nulles que je rencontre au quotidien, et que beaucoup d'autres rencontrent aussi, je crois. Du coup, c'est «une fille» parmi d'autres.

Ton blog expose en termes choisis et souvent drôles la condition féminine. Es-tu consciente de ton superpouvoir de changer le monde machiste qui nous étouffe grâce à ton blog ?

Moi tout ce que je voulais c'était exterminer les individus masculins de la planète mais bon, ta solution semble bonne aussi. Je vais y réfléchir, on en reparle à la prochaine interview.

Quelle est la signification de la symbolique de la pizza au fromage au niveau de ton vécu ?

*insérer ici une musique triste* [NDLR : Adagio d'Albinoni] J'ai été abandonnée par mes parents à la naissance, dans une pizzeria. J'étais à peine consciente, mais déjà je réalisais la grande peine qui emplissait mon coeur et bientôt mon existence. Je pensais ma vie finie, puis une pizza au fromage m'a recueillie. Je l'ai aimée comme une mère, c'est ce qu'elle était d'ailleurs... chaque jour elle me laissait sa propre mozzarella pour que je puisse me nourrir ! Il me semblait inconcevable de créer un blog sans rendre hommage à ma mère adoptive.

Mais encore ?

Freud serait fier de moi. Mieux que tuer le père, j'ai carrément mangé ma mère.

Tu en as parlé à un psy ?

Eh bien écoute oui, il avait l'air enchanté d'entendre mon histoire. Puis je l'ai mangé lui aussi.

Outre tes textes écrits dans la plus drolatique et imaginative langue, tu maîtrises aussi à la perfection les petits textes de légende des illustrations de ton blog (le lecteur ira lire ton billet «Comment réagir au harcèlement» pour achever, ébahi, de s'en convaincre). Tu demanderais cher pour exercer tes talents de légendiste chez Désinformations.com ?

ça dépend, vous payez combien ? Vous payez en fromage j'espère ? Combien de kilos ? Beaucoup trop de questions sans réponses pour l'instant... Mais je reste ouverte à toute négociation autour d'une raclette et d'un verre de vin blanc.

Tu sais que la publication de ton interview de jeune blogueuse dans Désinformations.com va booster ta carrière ? Es-tu prête à transformer ta vie forte de ce succès planétaire francophone qui t'attend ?

A chacune de mes sorties des hommes nus se jettent déjà sur moi en tentant de m'arracher mon collier, les femmes font des malaises, je pense que je suis prête. Et je refuse de croire que c'est lié au vieux roquefort que je porte en pendentif.

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle changé ?

J'ai un autel dans ma chambre avec des photos de sa Volvo que j'embrasse tous les soirs, c'est assez encombrant et ça me prend du temps, mais ça a du charme.

S'il arrive à Maître Roger d'aller à Lille, où pourra-t-il t'inviter à dîner ?

La pizzeria en bas de chez moi est assez sympa, sinon je connais un restaurant chinois parfait dans le vieux-Lille. Mais je pense que, le mieux, ce serait que Maître Roger vienne chez moi, et je me ferais un plaisir de l'inviter !

Et sinon, c'est vrai que tu fais du 90E ou tu écris ça pour attirer les gens qui aiment les poitrines supérieures strictes à 90C ?

Peut-être est-ce vrai, peut-être que, tous les matins, je rembourre mon soutien-gorge avec de la mozzarella fraîche. Qui sait ?

 

#Sophie | #fromage | #khâgne | #90E |

lire son blog : Une fille pas contente

 

le billet d'avant, le 30-09-2015

Rien à redire, la beauté du monde faite blog

le billet d'après, le 13-10-2015

Pallilogienyc nous explique le Sacré Coeur

© des informations point comme... | 1999-2017 | à propos des cookies | mentions légales