Lilou, pour un peu de douceur dans un monde de brutes

publié le 09-12-2015

Lilou, princesse des internets sensuels, nous ouvre la porte de son jardin secret, sous-titré avec justesse «douceur dans un monde de brutes» (en vérité c'est «un peu de douceur...» mais ça doit être une petite faute de frappe puisqu'en vérité c'est beaucoup de douceur que nous offre Lilou). Les blogueuses interviewées se suivent donc et se ressemblent presque : après les soumises Sophie et Clarisse, nous poursuivons l'exploration des blogs NSFW avec la troisième volontaire consécutive de la catégorie à répondre aux appels de Maître Roger lancés sur Twitter pour proposer la gloire d'une interview. Lisez, aimables lecteurs et lectrices, l'interview de Lilou, mais uniquement si vous êtes bien majeurs et ouverts d'esprit. Les enfants jusqu'à 18 ans révolus, vous n'avez rien à faire ici, même en cas d'autorisation parentale.

-18

Quand et dans quelles circonstances as-tu créé «Le jardin secret de Lilou» ?

J'ai créé mon blog en novembre 2007, un peu sur un coup de tête. J'étais libertine depuis plus d'un an, j'avais déjà plusieurs contacts coquins avec lesquels je discutais et à qui j'envoyais des photos. Je venais de faire mes premières photos sensuelles anonymes, au bout d'un moment, ne sachant plus trop à qui j'avais envoyé quelle photo, je me suis dit qu'un blog pouvait être une bonne idée. Après je me suis prise au jeu de l'écriture.

Qu'est-ce que ton blog t'apporte dans la vie ?

Mon blog c'est avant tout mon exutoire, le lieu où j'ose, à la fois me montrer et parler de mes aventures. Il a contribué à mon épanouissement personnel et à développer ma confiance en moi. Il m'a aussi apporté des contacts, c'est devenu en quelque sorte ma vitrine. Certains de mes complices aujourd'hui étaient à la base de simples lecteurs. J'ai fait de très belles rencontres, que ce soit simplement amicales ou plus coquines. J'ai aussi créé un compte Twitter qui m'a permis de m'exprimer autrement, avec plus de spontanéité et légèreté. Et c'est grâce à Twitter qu'un jour Maître Roger est entré dans ma vie !

Et dans la vie de tes lecteurs et lectrices ?

Difficile pour moi de le mesurer, je reçois régulièrement des emails de personnes qui me disent que ça leur a fait du bien de voir qu'on pouvait parler de sexualité sans vulgarité. Bien sûr, j'ai aussi parfois quelques détracteurs qui ne voient pas d'un bon oeil ce que j'exprime ou montre. Peut-être que mon blog a la possibilité de très modestement faire doucement évoluer les mentalités #oupas.

Est-ce que le monde ne serait pas plus beau si tous les gens vivaient une sexualité libre et épanouie tout en en parlant sur leur blog ?

J'estime avoir la chance d'être très heureuse grâce à la liberté que mon homme m'accorde. J'aime le raconter, car ce que je vis est tout de même peu banal et ça m'apporte un certain équilibre d'exprimer comment je vois ou ressens les choses. Par contre, je reste discrète dans ma vie de tous les jours au sujet de mon libertinage car je sais que les personnes ont tendance à porter rapidement un jugement. Mon anonymat est important, car il me protège des éventuelles critiques acerbes des uns ou des autres. La liberté dans le couple, même si ce n'est pas toujours simple et qu'il faut faire attention, contribue à l'épanouissement de celui-ci. J'aimerais que tout le monde puisse avoir la possibilité de le vivre pour le comprendre et être heureux, mais c'est clair que là, cela relève de l'utopie.

Lors de leurs récentes interviews, les blogueuses Clarisse et Sophie révélaient à nos lecteurs que le créneau «blogueuse soumise» n'est pas vraiment efficace pour pécho. Et ton créneau à toi, qu'en est-il ?

Je dirai que mon créneau c'est la sensualité, et comme dit au-dessus, mon blog a contribué à de jolies rencontres, donc je confirme, un blog sexy et sensuel, c'est efficace pour «pécho»! ;)

D'ailleurs, finalement, c'est quoi, le créneau de ton blog ?

Je n'ai pas de ligne éditoriale à proprement parlé, mon maître mot c'est le plaisir. La première année, j'écrivais presque tous les jours sur tout ce qui me passait par la tête, l'art, la sensualité, l'actualité coquine... Avec le temps, les articles se sont fait plus rares mais beaucoup plus personnels, je parle globalement de ce qui me touche, je focalise souvent mes récits sur ce que je ressens, le contexte ou l'originalité d'une situation plus que sur ce qu'il se passe réellement sous la couette. Récemment j'ai aussi naturellement évoqué ma maternité, parce que ça fait partie de la vie, et que l'arrivée d'un enfant ne doit pas empêcher une femme de rester elle-même. Être maman et coquine n'est pas incompatible ! (mais ça aide d'avoir pour cela un super papa !)

Tu n'ignores pas que la publication de ton interview dans Désinformations.com va t'apporter gloire et nouveaux followers par dizaines de milliers quotidiens. Es-tu prête à faire le grand saut dans la vie de star des Internets ?

«Viendez viendez !» Vous êtes les Bienvenus sur mon blog ! Après si parmi vous il y a un de mes collègues de bureau, un ami ou quelqu'un de ma famille, eh bien merci de respecter mon jardin secret !

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle changé ?

Je rigole beaucoup plus, surtout le lundi soir avec les #LiveTweet d'#ADP

Où Maître Roger pourra-t-il t'inviter à dîner pour t'être agréable ?

J'aime les lieux insolites et originaux...

Et la fidélité, dans tout ça ?

Je suis fidèle, à la liberté ! Avoir la chance de vivre d'autres histoires me permet de me rendre compte à quel point mon mari est un homme formidable et parfait pour moi, j'ai épousé l'homme qui me convient le mieux, j'en ai la certitude ! Je suis fidèle à mon engagement envers lui et notre projet de vie commun.

 

#Lilou | #libertine | #blog NSFW |

lire son blog : Le jardin secret de Lilou

 

le billet d'avant, le 16-11-2015

Clarisse, soumise et blogueuse, pour public averti (NSFW)

le billet d'après, le 15-12-2015

Isabelle, facilitatrice de web

© des informations point comme... | 1999-2017 | à propos des cookies | mentions légales