@desinfopointcom

Olivier, interview d'un grand communicant

du Rédacteur Suprême
publié le 20-12-2015

Olivier Genevois, homme aux blogs et sites multiples, connu à travers tout Twitter et au-delà pour ses délicieux mots surannés, a été irrésistiblement attiré par la lumière de Maître Roger, comme le papillon de nuit vers l'ampoule qui éclaire nos apéros vespéraux des étés désormais permanents depuis qu'il n'y a plus de saisons. En grand communicant professionnel de sa profession, formé auprès du meilleur d'entre tous de son vivant, Olivier nous offre une belle interview bien désinformée comme on les aime. Aimez et lisez vite, et puis lisez les mots surannés, et puis apprenez aussi à mener un chantier, ça finit toujours servir un jour ou l'autre.

Olivier_Sennse

Olivier Genevois (@Olivier_Sennse)

son blog : Les mots délicieusement surannés

Olivier, peux-tu te présenter à nos lecteurs avides de connaissance en trois mots surannés qui définissent le mieux ce que tu es et fais dans les vies pro, perso et deux point zéro ?

Mon turbin c'est du conseil en communication sur des projets et des enjeux urbains (la ville, ses infrastructures, les déplacements, etc.). Je suis donc obligé d'essayer d'écrire des trucs intelligents pour gagner ma vie, c'est pour ça que j'ai ressenti le besoin irrépressible de me plonger dans la vie 2.0 et ses multiples degrés dont certains s'apparentent très largement à un syndrome de Gilles de la Tourette (mais je ne suis pas médecin). Ma vie perso me permet avant tout de me plonger avec délectation dans le stupre et la luxure et de chercher mes limites en courant le plus longtemps possible (oui c'est ça un peu comme Forrest Gump) ou en allant voir très loin si j'y suis.

Quand et comment est né le site des mots délicieusement surannés ?

Tu vois cette bouteille de lait ? Eh bien la conception du site des mots délicieusement surannés c'est un peu pareil. J'ai grandi en lisant les aventures du commissaire San Antonio, les Pieds Nickelés, les classiques, les Rubriques à Brac, les nouveaux romanciers, et j'ai assisté au massacre de la langue et des bons mots dans des interviews post-match de footballeurs à crête et à diamants dans les oreilles. Il me fallait réagir. J'avais dès lors comme choix de donner des cours de français aux 3/4 des joueurs de Ligue 1 ou de créer ce site. Le site a donc vu le jour en quelques nuits (j'aime bien cette idée) de l'été 2015 et s'enrichit presque chaque jour d'une définition scientifique et au contenu irréprochable.

A quel besoin de reconnaissance sociale répond ce site ?

J'ai été élevé par une naine dans une grotte au fond de la forêt et comme tous les enfants sauvages je ne parlais que le latin. Quand les hommes m'ont capturé je n'ai eu de cesse de leur monter que je pouvais faire partie de leur société. Non, en vrai c'est uniquement pour faire mon malin auprès des filles. J'espère qu'Elle me lit.

Tu as aussi une page à ton nom, un blog professionnel et territorial, tu es présent sur des sites professionnels, tu voyages, tu fais du marathon... et tu dors, parfois, aussi ?

Heureusement comme tout le monde je participe à des réunions et ça me permet de me reposer un peu. En réalité quand je cours je pense à mes dossiers professionnels, à mon prochain mot suranné, je me repose dans une descente ou dans l'avion quand je voyage. Tout ça est très facile. Je suis un contemplatif actif.

Maître Roger est allé sur le «blog territorial» pour voir et a immédiatement cliqué sur la photo plutôt mal cadrée de Kim Kardashian utilisée pour illustrer un billet sur l'utilisation d'Instagram par les collectivités territoriales. C'est pas joli joli ces méthodes de communication, il n'y a pas un code de déontologie ?

Surtout pas ! Tous les coups sont bons pour attirer le client et surtout les plus vils. Quand on n'a pas d'idée on met une photo de fille en maillot de bain, c'est la base de la communication. ça marche depuis toujours et il n'y a a priori aucune raison que ça s'arrête.

Comme Maître Roger, tu n'as pas peur d'assumer ton âge vénérable sur les réseaux dits sociaux. Constates-tu toi aussi que c'est bien pour pécho, la maturité ?

Je suis un grand romantique et l'homme d'une seule femme. Le problème c'est qu'elle préfère son mari ou qu'elle s'est endormie quelque part dans un château lointain alors en attendant de la trouver je fais mon malin sur les réseaux. Je compte en fait beaucoup sur la notoriété que me procurera cette interview pour pécho. L'âge apporte les cheveux poivre et sel et grâce à Georges Clooney c'est un truc à la mode, donc ça m'aide à assumer.

Et sinon, tu n'aurais pas besoin d'embaucher un collaborateur de qualité, mature, conjuguant l'élégance du verbe et la créativité débordante, doté d'une expérience professionnelle significative en moult domaines et ancien élu local ?

Tous les talents sont les bienvenus. Notre développement est important et le sera encore plus en 2016. Je te conseille ainsi qu'à tes lecteurs de me suivre sur Twitter car je RT toujours les annonces de postes à pourvoir, il faut bien dire des trucs sérieux de temps en temps. Le seul souci est qu'il faut posséder une aptitude à travailler directement ou indirectement avec moi. Ceux qui ont survécu poursuivent de belles carrières, ils peuvent témoigner. Quant aux autres...

Tu es compatible avec le menu N2 à 80% selon la rubrique « capacités » dans ton site éponyme. Maître Roger est plutôt G4 (celui avec que des sashimis). Penses-tu que vous pouvez malgré tout travailler ensemble ?

Prendre deux menus N2 ne permet pas de faire goûter à l'autre or un dîner c'est surtout un partage, et ce serait une cruelle erreur de ne pas ouvrir le champs des possibles en matière culinaire comme dans tous les domaines. Il est important que G4 trouve aussi sa place et s'épanouisse. Des fois je prends des brochettes boeuf fromage en supplément pour précisément laisser leur chance aux idées nouvelles, même les plus folles. Maître Roger serait tout à fait compatible avec son G4.

Tu n'ignores pas que la publication de ton interview dans Désinformations.com, web-journal de référence à très grand tirage, va t'apporter célébrité et gloire. Es-tu prêt à affronter les hordes de fans qui t'acclameront pendant tes marathons et comment t'y prépares-tu ?

L'ascèse est mon quotidien et j'espère qu'elle me permettra de résister. Mais si je dois céder je tomberai au champ d'honneur et n'hésiterai pas à faire don de mon corps (peux-tu cependant me confirmer que ton lectorat est majoritairement féminin ?).

Comment ta vie a-t-elle changé depuis que tu connais Maître Roger ?

Avant je ne pouvais compter que sur la Pierre Philosophale du Nord que je portais au cou et qui me protégeait tant bien que mal. Depuis je ne connais plus que le succès tant au niveau professionnel qu'auprès des femmes. Cette rencontre a été le moment le plus important de ma vie et la démarche de legs de toute ma fortune à Maître Roger que j'ai entreprise va dans ce sens.

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

La seule que je puisse admettre avoir écoutée c'est Glory box de Portishead mais ma playlist renferme des morceaux qui ne pourront être révélés que un siècle après ma mort.

Et Saint Séguéla, dans tout ça ?

J'ai commencé à bosser avec Jacques quand il était encore vivant. Il disait déjà beaucoup de conneries mais ça nous faisait marrer et c'était bon pour le business. Je ne dirai donc pas de méchancetés parce que je suis fidèle en amitié et que c'est en observant les erreurs des autres qu'on fait les propres siennes. Ce type était un dingo et m'a encouragé à l'être aussi, qu'il en soit dignement remercié.

 

#Olivier Genevois | #mots surannés | #communicant

lire son blog : Les mots délicieusement surannés

 

le billet d'avant, le 20-12-2015

Blogueur, tes papiers !

le billet d'après, le 10-01-2016

Encore un whisky, Charles ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales