Morgane, prise au mot

publié le 24-09-2016

Maître Roger, notre bienaimé rédacteur suprême, se veut un grand procrastinateur devant l'Eternel, qui s'y connaît aussi mais lui il a tout le temps, ce qui n'est pas le cas de nous autres, pauvres mortels. Il interviewe aujourd'hui une championne du monde, catégorie blogueu(se)x, en la personne de Morgane Sifantus, multi-récidiviste de la multi-blogueusitude. L'occasion pour nos lectrices et lecteurs en quête de sens de partir à l'aventure dans les méandres de la blogosphère qu'elle entretient à elle toute seule, ou à plusieurs, on ne sait plus trop. Lisez en mangez-en tous, et entrepreneurs consultez-la, c'est drôlement chouette.

bookinweb

Morgane Sifantus (@bookinweb)

son blog : Morgane Sifantus

Morgane, peux-tu te présenter à nos lecteurs en expliquant à quoi ressemble une journée-type pour toi ? (en semaine et hors vacances scolaires)

Bonjour Maître Roger, et honorables lectrices et lecteurs ! Ma journée-type ? Ah ben là, tu me poses une colle ! Chaque journée est différente... Ma semaine est rythmée par l'école de mes enfants, mais sinon, c'est free style total. Parfois je vais courir, parfois j'ai un rendez-vous avec un client. Parfois je vais au Musée, parfois j'écris...

Quand, comment et pourquoi as-tu créé ton site «Morgane Sifantus point com» ?

J'ai créé morganesifantus.com il y a 2 ans et demi. J'avais besoin et envie d'un lieu sur le net où je puisse à la fois m'exprimer (j'ai toujours beaucoup de choses à raconter !) en tant que femme / artiste / folle et trouver des clients. Je gagne ma vie en accompagnant des entrepreneurs qui veulent travailler sur leur identité, qui veulent (re)trouver le plaisir d'écrire, de communiquer par les mots. Un blog m'était donc essentiel !

Auparavant, j'avais un site très pro, qui ne me satisfaisait pas. J'ai souhaité créé un lieu qui me ressemble, pas forcément facile d'accès, un labyrinthe même, où on puisse se perdre. Vu le nombre de personnes qui ont du mal à comprendre ce que je fais, ça doit être réussi !

Tu as créé «Morgane Sifantus point com» qui est un peu un blog, beaucoup ton site pro, et puis aussi un lien vers tes écrits, et puis tes autres projets... enfin, on s'y perd... comment fais-tu pour t'y retrouver dans toutes tes vies ?

Je ne me pose plus la question. Je n'ai jamais aimé séparer mes vies, pour moi c'est important de n'être qu'une seule personne. J'aime passer d'un truc très pro à un délire artistique puis revenir au quotidien le plus prosaïque. Il y a un côté inexplicable je pense dans le lien que j'ai avec mes lecteurs et mes clients. «Parce que c'était toi, parce que c'était moi» :)

Après avoir lu ta page «Qui es-tu Morgane ?», on ne sait pas trop qui tu es, finalement. Tu peux nous l'avouer, tu sais, si tu es plusieurs...

Je suis plusieurs et j'arrête pas de changer, t'imagine un peu le bordel ! Tant mieux si on ne sait pas trop qui je suis, ça serait chiant sinon.

Dans le menu «Blog» dudit site, il y a trois rubriques : «Mo' pour mots», «Quantika» et «Alchimie créative». Donc en résumé tu as un site / blog pro, trois blogs dedans... ça t'amuse de perdre les gens ?

Grave. Et en plus, je change régulièrement, histoire d'emmerder le peuple.

Tu as aussi créé «Book in web». Pour répondre à quel besoin ? Comment as-tu fait pour le créer ?

Initialement, c'était pour moi : je voulais publier mes livres au fur et à mesure de leur écriture, mais en faisant payer. Impossible sur un blog classique. Alors j'ai décidé de créer ma solution à moi. Il est encore en cours de création, mais je te propose de t'en reparler quand la naissance sera effective, qu'en penses-tu ?

En attendant, pour mieux comprendre, tu peux lire l'histoire de l'idée et les premiers pas.

Bien sûr, dans «Book in web», il y a aussi une partie blog (c'est une manie, chez toi, tu en as parlé à un psy ?) où tu interviewes des auteurs, des lecteurs... quelle est ta quête dans ce blog ?

J'ai décidé de ne jamais aller voir de psy, sinon je mettrais mes enfants sur la paille tellement il y a de boulot. Ma quête sur le blog ? Aucune idée. Voilà, ça aide pas, je sais.

Et Maître Roger, tu l'interviewes quand ?

Maintenant. Je joins les questions à mes réponses, à ton tour de jouer :)

Est-ce que tous ces projets menés de front ne sont pas une excellente excuse pour être championne de procrastination ?

Oh ben je n'ai pas besoin d'excuses pour procrastiner ! Championne assumée je suis.

Il y en a d'autres, au fait, des projets ?

Oui, oui. Cinq livres en cours d'écriture (je sais, je sais), un programme d'ateliers pour entrepreneurs, à la mode Morgane, donc forcément pas «comme il faut». Prendre le temps de vivre aussi, beaucoup.

Dans ton «Ma. Ni. Fes. To.», tu écris : «Rire, j'adore rire. Je suis tellement bon public que je ris parfois sans raison». Ta vie n'est pas devenue trop infernale depuis que tu connais Maître Roger, cet homme si drôle tant dans son web-journal satirique Désinformations.com que dans ses tweets ?

Atroce. Je pense être décédée, d'ailleurs. Oui, on peut mourir de rire. MDR. PTDR.

Tu n'ignores pas que la publication de ton interview par Maître Roger va faire exploser ta notoriété, t'attirer des centaines de nouveaux clients qui trouveront chez toi les mots qu'il leur faut, et des millions de lecteurs pour tous tes blogs. Sauras-tu assez procrastiner pour faire face à tous ces nouveaux fans ?

T'inquiète !

Où Maître Roger pourra-t-il t'inviter à dîner pour te faire plaisir ?

N'importe où du moment que la cuisine est passionnée. J'adore manger (et pas que le chocolat).

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

Pas de musique, mais la conférence sur l'Akasha d'Amel Léger. Ah, ça t'en bouche un coin !!! Je t'avais prévenue, je suis folle...

Et Lyon, dans tout ça ?

J'adore.

 

lire son blog : Morgane Sifantus

 

le billet d'avant, le 18-09-2016

En jupe, avec Clara !

le billet d'après, le 09-01-2017

Ayé, je suis blogueur

 

lire

 

© des informations point comme... | 1999-2017 | à propos des cookies | mentions légales