@desinfopointcom

Macron demande aux pauvres un ultime effort pour les riches

du Rédacteur Suprême
publié le 03-09-2017

«L'allègement de l'ISF pour les ultra-riches ne pourra être financé que par d'ultimes efforts de tous, y compris les plus pauvres, en même temps que les charges des entreprises seront elles-mêmes diminuées». C'est en ces termes complexes que le plus jeune dirigeant français depuis Napoléon entend, selon nos sources bien désinformées, «repenser la redistribution» héritée d'un temps où la pensée des politiques n'était «pas assez subtile pour embrasser les enjeux auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui et demain».

Ensemble la France, le slogan enfin expliqué

crédit : Flickr - Lorie Schaull

Baisse des APL, hausse de la CSG, retrait des emplois aidés, réforme du code du travail par ordonnances... ce sont les populations les plus fragiles qui sont visées par la politique complexe du président de la République le plus intelligent depuis Sadi Carnot. «La justice sociale est une priorité et en même temps elle est un frein à la croissance que parallèlement nous cherchons à impulser en rétablissant la confiance des entrepreneurs et des investisseurs qui sont nonobstant les plus riches», analyse Emmanuel Macron face à nos sources bien désinformées.

Les pauvres sont «nombreux et certes fragiles financièrement» et «en même temps» les riches sont moins nombreux et «indéniablement beaucoup plus riches mais très fragiles psycho-économiquement et avec une forte sensibilité psycho-sociale aux code du travail». Fort de ces constats, le locataire de l'Elysée ne cache pas avoir choisi de soutenir les riches au détriment des pauvres «qui de toute façon votent Mélenchon qui n'a été que quatrième c'est dire si le problème est secondaire et en même temps la menace existe et il faut en tenir compte dans la communication sur les réformes».

En synthèse, les pauvres sont invités à soutenir l'effort de redressement des comptes publics et du moral des riches. «Un peu d'enthousiasme de leur part sera le bienvenu, il faudrait que les pauvres arrêtent de faire la gueule pour 5 euros, par exemple», nous déclare pour sa part un certain Edouard Philippe.

 

#Emmanuel Macron | #pauvres | #riches | #redistribution

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 21-06-2017

Entre dépressifs, sous le regard de Lacan (ou des Anges)

le billet d'après, le 05-09-2017

Corée du Nord : Angela Merkel provoque Kim Jong-un en débat public à mort

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales