@desinfopointcom

Tweet de Donald Trump : «les États Unis quittent l'Union européenne !»

correspondance du Microcosme
publié le 14-10-2017

Alors que le président américain a annoncé l'arrêt du programme nucléaire iranien, les dirigeants européens font pression : «Donald, ta jalousie paralyse les États Unis», lui a envoyé en DM le jeune président Jupiterien alias Poigne de Fer, ajoutant dans un second message privé sur Twitter «si tu veux, on se joue l'Iran au bras de fer».

The Real Donald Trump

La chancelière allemande, connue pour son franc-parler a été concise en répondant au tweet de Donald Trump, histoire de s'assurer que son message était bien compris : «Nein». «We'll nuke you anyway», aurait dit le leader charismatique et chéri par le peuple nord-coréen, Kim Jong-Il.

Ces pressions amicales n'ont pas fait trembler le président américain qui a aussitôt tweeté «The USA have no interest in staying in the EU: #Amexit!» avant de convoquer son gouvernement pour voir ce qu'il fallait négocier avec Bruxelles pour quitter l'Union européenne sans condition. «Can we buy all the euros in the world to fuck them real deep?» était inscrit à l'ordre du jour de cette réunion stratégique.

La Fed a bien tenté de raisonner le président américain d'un tweet resté sans réponse, «We should enter the EU in order to exit it: let's examine the conditions to do so». Christine Lagarde, DG du FMI, a elle aussi tenté de faire bouger la ligne présidentielle («bitcoins are the silver line...»).

Le monde attend le prochain tweet du président le plus mal coiffé du monde.

 

#tweet | #Donald Trump | #Union Européenne

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 11-10-2017

Emmanuel Macron nie avoir écrit le discours de Carles Puigdemont

le billet d'après, le 21-10-2017

Publication des archives sur l'assassinat de JF.Kennedy : Christine Boutin quitte la vie politique

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales