@desinfopointcom

Licenciements au PS : les permanents démissionnent pour toucher le chômage Macron

correspondance du Microcosme
publié le 28-10-2017

La déroute électorale du Parti socialiste en mai et juin 2017 a des effets bien tangibles pour les caisses de la rue de Solférino : il n'y a plus d'argent, il faut vendre le siège du parti de François Mitterrand et licencier les permanents. Un plan de sauvegarde de l'emploi, autrement dit un plan de licenciement, frappe de plein fouet les militants permanents salariés ou apparatchiks du PS.

A la recherche du socialisme perdu, allégorie

crédit : CC Flickr - Parti Socialiste

Conseillés par leur avocat Maître Julien Dubonchoix, "l'ensemble des salariés militants permanents salariés apparatchiks a fait le choix de démissionner collectivement et dans la solidarité afin de bénéficier de la réforme du code du travail par ordonnances anti-démocratiques de Emmanuel Macron".

Puis ces victimes du plan social ont fondé la cellule 10 Solférino En Marche pour soutenir activement l'action du gouvernement "certes de droite", admet Albert Dubonchoix, ancien permanent du PS en charge des goodies et souvenirs vintage du PS, "mais en même temps ni de gauche ni socialiste, ce qui est le plus important à nos yeux".

 

#licenciement | #parti socialiste | #démission | #chômage | #Macron

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 28-10-2017

Parti Socialiste : la génération de la relève lance une grande primaire du massacre final

le billet d'après, le 31-10-2017

Oui si : la syntaxe inclusive de la grande transformation macronienne

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales