@desinfopointcom

Trump réclame la peine de mort contre l'employé de Twitter qui a suspendu son compte

du Rédacteur Suprême
publié le 03-11-2017

Selon les sources officielles du réseau social à l'oiseau, l'interruption du compte de Donald Trump n'a duré que onze minutes. Un vide sidéral vécu comme un traumatisme par le président des Etats-Unis qui, sitôt ses droits à la logorrhée numérique rétablis, a réclamé à la direction de Twitter des sanctions exemplaires contre l'employé qui a osé suspendre son compte, en violation évidente de sa liberté d'expression.

The Real Donald Trump en personne

crédit : Twitter

«Les atteintes au premier amendement devront être punies de la peine de mort #halteàlacensure», a tweeté ce soir un @realDonaldTrump très virulent qui a annoncé avoir saisi son administration pour établir une loi en ce sens. Mais la recherche d'une majorité s'annonce complexe parmi des élus réticents, y compris dans le camp républicain, face à une sanction que certains jugent «disproportionnée».

Aussi, le président le plus fou du monde après Kim Jong-un prévient-il : «ceux qui ne sont pas avec moi pour défendre ma liberté d'expression sont des anti-américains qu'il faudra punir comme ils le méritent». Et il expose dans d'ultimes tweets ses nouvelles idées : «en finir avec la loterie de la nationalité américaine obtenue par la naissance, il faut que les gens soient d'abord d'accord avec moi et alors ils seront américains».

 

#Donald Trump | #Twitter | #peine de mort | #premier amendement

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 31-10-2017

Oui si : la syntaxe inclusive de la grande transformation macronienne

le billet d'après, le 06-11-2017

Donald Trump : «la santé mentale américaine n'est pas un problème»

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales