@desinfopointcom

Remaniement ministériel : Muriel Penicaud rejoint le Parti socialiste

correspondance du Microcosme
publié le 26-11-2017

La réplique ne s'est pas faite attendre : alors que le président Macron vient de nommer le député socialiste Olivier Dussopt sous-Ministre des collectivités locales en cours de paupérisation, le groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale a aussitôt répliqué en "nommant Muriel Penicaud députée de l'opposition socialiste en perdition".

Troublantes tractations à l'Assemblée

crédit : Flickr - ActuaLitté

Cette trahison n'est pas du goût de tout le monde au parti de Jupiter : "elle rejoint le PS alors qu'elle vient de flexibiliser le marché du travail", tonne Benjamin Griveaux, nouveau porte-parole du gouvernement, "Muriel Penicaud fait le choix de la facilité... à moins que ce ne soit pour aider le PS à licencier ses permanents", tacle Christophe Castaner, ancien porte-parole du gouvernement et nouveau président de LREM mais toujours Ministre donc porte-parole implicite de celui-ci.

"Muriel ferait une très bonne candidate à la tête du Parti socialiste", indique Olivier Faure, président du groupe socialiste alias Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale, "il lui faudra néanmoins se montrer raisonnable en matière d'émoluments : je rappelle que le PS n'est pas coté en bourse".

De sources bien désinformées, Agnes Buzyn, Ministre de la santé libérée, hésiterait aussi à rejoindre la formation de gauche en perdition : "j'attends l'analyse marketing anti-depresseurs sur ce segment... puis je prendrai courageusement position".

 

#remaniement | #Muriel Penicaud | #Parti Socialiste | #Olivier Dussopt | #Olivier Faure

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 24-11-2017

Black Friday : la taxe d'habitation en promotion

le billet d'après, le 27-11-2017

Le prince Harry se marie avec Meghan Markle malgré le Brexit

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales