@desinfopointcom
credit33.fr

Les chorales des écoles devront chanter en corse, prévient Gilles Simeoni

du Rédacteur Suprême
publié le 11-12-2017

Le quasi président de l'assemblée unique de Corse n'a pas tardé à prendre la mesure des enjeux auxquels l'île de Beauté est confrontée face à un Etat colonial oppresseur de l'identité insulaire. Alors que le ministre de l'éducation aux ordres d'Emmanuel Macron annonçait ce matin la création obligatoire d'une chorale dans toutes les écoles et collèges, Gilles Simeoni pose ses conditions : «oui aux chorales mais nous exigeons qu'elles chantent uniquement en corse».

Polyphonies qui font mal à l'oreille

crédit : Wikimedia

Jean-Michel Blanquier et Françoise Nyssen, qui portent le beau projet des chorales obligatoires dans les écoles et collèges, ont réagi dans un communiqué commun en rappelant que «la musique adoucit les moeurs et cultive l'esprit, quelle que soit la langue» et que «en même temps, les chorales seront l'occasion de promouvoir les polyphonies traditionnelles locales».

D'où l'arbitrage qu'a rendu ce soir et sans tarder Emmanuel Macron soi-même, qui suit de très près le dossier des chorales, comme on s'en doute. Pour ne pas créer d'inégalités entre les territoires de la République «indivisible et en même temps partiellement corse», chaque région devra chanter dans sa langue régionale : «par exemple, les petits Alsaciens chanteront en alsacien, les petits Bretons en breton, les petits Basques en basque, les petits Hauts-de-Franciens en ch'ti ou picard, les petits banlieusards en arabe et, bien sûr, les petits Corses chanteront en corse», promet Emmanuel Macron, le président de la République le plus polyglotte depuis l'invention de la fonction présidentielle.

Mariano Rajoy a immédiatement réagi en faisant part «d'extrêmes réserves» sur le cas des Pyrénées-Orientales qui «ne doivent pas chanter en catalan, et de toute façon le catalan c'est moche et pas musical». On s'attendait ce soir à l'émission d'un mandat d'arrêt européen à l'encontre d'Emmanuel Macron s'il ne fait pas une exception pour le département 66.

 

#chorale | #Corse | #Gilles Simeoni

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 11-12-2017

Mariano Rajoy lance un mandat d'arrêt contre Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni

le billet d'après, le 11-12-2017

One Planet Summit : la France critiquée pour le bilan carbone des obsèques de Johnny Hallyday

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales