@desinfopointcom
credit33.fr

La France abandonne son drapeau tricolore

correspondance du Microcosme
publié le 22-01-2018

Matignon, toujours à la recherche de nouvelles économies innovantes et structurelles, vient d'annoncer l'abandon de l'aéroport de Notre Dame des Landes ainsi que la candidature de la France à l'Exposition universelle de 2025. «Notre souci est de faire des économies en commençant par ce qui ne sert à rien», déclare le Premier de cordée gouvernementale, un certain Édouard Philippe, «et c'est pas fini...»

La France, centre du monde, choisit la couleur moyenne de l'Univers

crédit : Karl Glazebrook & Ivan Baldry (JHU)

En effet, de sources bien désinformées, le drapeau tricolore de la France devrait être abandonné par ordonnance. «Trois couleurs, ce n'est pas raisonnable», estime Victor Dubonchoix, conseiller parlementaire en marche d'Edouard Philippe, «c'est trop coûteux... l'heure est aux économies qui durent : nous travaillons à un drapeau monochrome simple et facile à assimiler, sans doute blond, en hommage à la première dame de France et à toutes ces secrétaires de bureau pour certaines quasi analphabètes et qui vont bientôt être démissionnées volontairement grâce à nos ordonnances sur le travail.».

Le coup politique est rude. Mais une fois de plus, l'opposition ne trouve pas la bonne réponse et avance divisée. La gauche de gauche exige que le rouge révolutionnaire soit la couleur nationale, en hommage au front populaire, la gauche sociale-démocrate réclame la création d'une commission, tandis que la droite décomplexée réclame le blanc «royal». Seule une poignée de pro-européens espère que le bleu sera retenu.

Quoi qu'il en soit, la France doit se préparer à une «vague d'abandons en profondeur pour des raisons budgétaires», thème de la réunion des plus grandes multinationales d'avenir autour de Jupiter soi-même.

 

#France | #drapeau | #tricolore | #bleu blanc rouge

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 21-01-2018

Le nom de l'Etat

le billet d'après, le 03-02-2018

Un joueur qui blogue à Paris...

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales