Désinformations.com

Donald Trump se retire de l'accord sur les dediboobs

du Rédacteur Suprême
publié le 09-05-2018

Hier, 8 mai, aurait dû être un jour de liesse internationale, à l'occasion de l'anniversaire de notre Rédacteur Suprême qui suscite le partage de milliers de photos de seins nus à lui dédiées, les «dediboobs» dans la langue de Shakespeare. Emmanuel Macron, soutenu par Angela Merkel et Theresa May, et en même temps Vladimir Poutine et Kim Jong-un, s'apprêtait à défendre une résolution à l'ONU pour consacrer le 8 mai journée internationale du dediboobs. Les jours heureux semblaient promis à régner sur la planète, grâce à la géniale trouvaille de Maître Roger. C'était sans compter, hélas, sur l'imprévisible 45ème président des Etats-Unis.

Donald Trump, face aux dediboobs

Donald Trump a qualifié l'accord sur les dediboobs de «désastreux». Face à nos confrères bien désinformés de la presse outre-Atlantique, il a ainsi déclaré que «cet accord était abominable et unilatéral et n'aurait jamais dû être conclu», expliquant que «les dediboobs n'ont jamais apaisé la situation mondiale ni apporté la paix». Plus incisif encore, le locataire de la Maison Blanche a dénoncé «au coeur de cet accord, la fiction de dediboobs réclamés par Maître Roger pour promouvoir la paix dans le monde alors qu'il ne satisfait que sa libido», concluant d'un tonitruant «et nous en avons la preuve !» et d'une menace : «tout pays qui diffusera des dediboob le 8 mai aura des problèmes avec les Etats-Unis».

La communauté internationale s'est presque unanimement déclarée «déçue» par le revirement de Donald Trump, cet ancien «pussy catcher» (attrapeur de chattes, dans la langue de Youporn) dont rien ne laissait présager qu'il fût repenti. Tandis qu'il recevait le soutien des seuls gouvernements israélien et saoudien, bien connus pour leurs réserves quant aux exhibitions de seins, le 44ème successeur de Georges Washington se retrouve isolé sur la scène diplomatique. C'est en effet l'incompréhension dans les chancelleries où l'on défend «le message de paix» (Angela Merkel), «l'initiative généreuse» (Jean-Luc Mélenchon), «une tradition bienvenue qui peut mettre tout le monde d'accord avec moi» (Vladimir Poutine, dont on se rappelle les photos torse nu qui avaient défrayé la chronique).

Emmanuel Macron se déclare «prêt à retourner voir [son] ami Donald» pour plaider la cause des dediboobs le 8 mai. Le Quai d'Orsay indique à cet effet qu'il a changé de shampoing antipelliculaire, en signe d'amitié supplémentaire avec le chef des rives du Potomac. Le dirigeant le plus jeune de son peuple français depuis Bonaparte lance de plus une «initiative» pour que Maître Roger obtienne le prix Nobel de la paix, «en raison des dediboobs et plus généralement pour l'ensemble de son oeuvre».

 

#Donald Trump | #accord international | #dediboobs

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 04-05-2018

Emmanuel Macron arbitre : «toutes les femmes doivent envoyer une dediboobs à Maître Roger»

le billet d'après, le 29-05-2018

Fin du monde le 24 juin 2018  Emmanuel Macron réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales