Désinformations.com

Remaniement : Jean-Marc Ayrault prend la tête d'un gouvernement de choc

correspondance du Microcosme
publié le 11-10-2018

Emmanuel Macron assume totalement de prendre tout son temps. Et pour cause. Alors qu'il devait être un maigre ajustement suite aux départs un tantinet capricieux de Nicolas Hulot et Gérard Collomb, le remaniement va laisser place à une transformation en profondeur de l'exécutif. De sources bien désinformées, Jean-Marc Ayrault serait nommé premier ministre, pour déterminer et conduire une politique de "changement", avec pour base-line "les promesses, c'est maintenant !". Ce socialiste malléable, qui avait mal pris la décision jupitérienne d'abandonner la construction de l'aéroport de Notre Dame des Landes, s'est depuis assagi et aurait accepté cette lourde responsabilité : "ramener la confiance dans le pays, abandonner le nucléaire dans les deux ans, réduire de 50% le chômage et rendre le monde bon et juste".

Jean-Marc Ayrault est prêt

crédit : Wikipedia

Pour mener à bien cette politique, Bernard Cazeneuve deviendrait premier flic de France et Jean-Yves Le Drian serait ministre des affaires étrangères en charges des ventes de Rafales, tandis que Jack Lang conduirait la modernisation de nos écoles, avec Najat Vallaud-Belkacem à ses côtés pour veiller au bonheur de l'enfance et l'accès aux crèches. Et ce n'est pas tout.

Ce remaniement nous réserverait bien d'autres surprises : Arnaud Montebourg prendrait le ministère de l'économie et de la nationalisation de l'appareil productif, tandis que Ségolène Royal obtiendrait le portefeuille de l'écologie et de l'abandon du nucléaire. En même temps, Stéphane Le Foll aurait pour mission, à la tête du ministère de l'agriculture, de rendre la France 100% bio avant la fin du quinquennat, tandis que Christiane Taubira, cumulant Culture et Justice, car "nulle justice ne va sans culture" (Confucius, in Les analectes, 551 avant JC), aurait pour tâche de rendre la France égalitaire d'ici 2020.

Audace et profondeur sont les deux mamelles de la pensée complexe du président. Car mieux vaut "planter un gouvernement de gauche aux élections européennes si l'on veut gagner ensuite les municipales", nous confie Alexandre Dubonchoix, conseiller sécurité et stratégie à l'Elysée, par ailleurs disciple de Sun Zu.

 

#remaniement | #Jean-Marc Ayrault

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 10-10-2018

Pourquoi le remaniement est en retard : Alexandre Benalla devait devenir ministre de l'Interieur

le billet d'après, le 11-10-2018

Après l'atterrissage d'urgence de Soyouz, Donald Trump relance le programme de navettes spatiales

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales