Désinformations.com

Après l'atterrissage d'urgence de Soyouz, Donald Trump relance le programme de navettes spatiales

du Rédacteur Suprême
publié le 11-10-2018

La fusée Soyouz dont la capsule éponyme devait transporter deux astronautes, un russe et un américain, jusqu'à la Station Spatiale Internationale a eu une défaillance. Le moteur du deuxième étage n'a pas fonctionné. Les deux spationautes sont indemnes mais l'émotion est forte. Le président américain le plus blond de l'Histoire a interrompu le visionnage d'une émission de téléréalité pour commenter d'un tweet menaçant l'incident : "Let America in Space great again! Shuttle is back! Very exciting!!"

Le bon vieux temps de la Navette arrimée à l'ISS

crédit : NASA

Donald Trump a pris sa décision sans en référer à qui que ce soit, ni son administration, ni l'agence spatiale, ce qui ne l'empêche d'avoir mûrement réfléchi le sujet tout en tweetant et en mangeant un donut. Une série de tweets déroule la nouvelle stratégie spatiale américaine. Fort de l'expérience passée, la priorité est donnée au Made In America : "si des astronautes américains doivent mourir, qu'ils le fassent dans un véhicule américain et non construit n'importe comment par des russes qui n'y connaissent rien", tweete le locataire de la Maison Blanche.

Les navettes spatiales seront reconstruites à l'identique des feues Columbia, Challenger et autres Endeavour. Elles embarqueront toutefois les dernières technologies de navigation, ainsi que des armes nucléaires pour se défendre contre les attaques terroristes. Un mur sera construit pour protéger la future orbite des navettes spatiales de toute tentative d'intrusion de migrants mexicains extraterrestres. Et enfin, contrairement à leurs prédécesseurs du vingtième siècle qui se cantonnaient aux orbites basses, les navettes spatiales nouvelles génération commandées par Donald Trump pourront aller sur la Lune, et en revenir.

"I'll be at Houston Friday to explain to NASA management what shit I decided they have to make. And I have a golf practice Saturday with Neil Armstrong to discuss space experience. Quite very exciting!!!"

A Houston (Texas), nos sources bien désinformées nous font part de la prudente réserve des ingénieurs de la NASA, partagés entre l'impossible défi d'expliquer au président ce que la science peut faire ou non, et en même temps la joie de les crédits de la NASA "décuplés" (tweet de 6h57 heure de la côte Est).

 

#Soyouz | #navette spatiale | #Donald Trump

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 11-10-2018

Remaniement : Jean-Marc Ayrault prend la tête d'un gouvernement de choc

le billet d'après, le 13-10-2018

L'arrêt de la série Iron Fist salué par le pape François

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales