Désinformations.com

Scène d'horreur au concours Miss Terre 2018 : deux candidates habillées font un selfie

du Rédacteur Suprême
publié le 19-10-2018

Miss Liban a été disqualifiée du concours Miss Terre 2018 par son propre pays, pour avoir posé sur Twitter, habillée, avec Miss Israël. Depuis Beyrouth, le porte-parole du comité des Miss locales, Amine el-Bonchoix, ne mâche pas ses mots pour dénoncer le "comportement irresponsable de Mademoiselle Salwa Akar" qui, selon lui, "remet en question les fragiles équilibres de toute une région". C'est un geste politique fort de poser habillées, signe d'une connivence et d'un projet de société. "Si elles avaient été nues, bien sûr, ce serait tout différent", explique Amine el-Bonchoix.

La scène d'horreur en question

crédit : Vanity Fair

Deux Miss nues qui posent ensemble, c'est une oeuvre d'art, proscrite par les règles de certains pays, dont la France où Geneviève de Fontenay a longuement bataillé avec succès contre l'indécence, quand ce n'était pas le comportement pornographique de ses Miss.

En Orient compliqué, en revanche, la nudité est vécue sur d'autres modalités. "Mesdemoiselles Salwa Akar et Dana Zriek posant nues, ensemble, c'était un message fort pour encourager l'amitié entre les peuples", approfondit Amine el-Bonchoix auprès de nos sources bien désinformées, "surtout pour le concours Miss Terre : on aurait voulu les voir nues, prônant un retour à l'état de nature".

Au contraire, les deux Miss sont habillées et, pire, "elles sourient et font toutes les deux un V de victoire". D'où la question qui provoque la pénultième crise régionale : "mais comment l'Etat hébreux et le pays du Cèdre peuvent-ils être victorieux, ensemble ?" Une question sans réponse claire à l'heure où nous mettons en ligne.

Le sort de Salwa Akar n'est pas réglé. Un châtiment exemplaire est réclamé par les esprits les plus étroits qui veulent l'application des dispositions de la charia interdisant de sourire sur la même photo qu'un%u2022e israélien%u2022ne. D'autres réclament un procès civil et exemplaire débouchant sur une peine sévère mais juste telle que la peine de mort infligée sur la place publique.

La crise met en péril la paix mondiale, déjà mal en point dans cette région depuis plusieurs millénaires. Bachar Al-Assad s'inquiète "des menaces que fait peser Israël sur la démocratie libanaise", soutenu par Vladimir Poutine qui se dit prêt à "frapper aveuglément tout ce qui bouge". Sur Twitter, Donald Trump se déclare pour sa part "très déçu qu'elles n'aient pas posé à poil, mais qu'elles m'envoient un DM et on s'arrangera. Très excitant, cette histoire." Emmanuel Macron invite les impétrantes à Saint Martin où "[ses] potes leur apprendront les bonnes manières".

Une solution pourrait toutefois mettre tout le monde d'accord : l'Arabie Saoudite, soucieuse de maintenir une paix régionale favorable à son commerce de pétrole et d'armes, propose d'accueillir Salwa Akar dans une de ses ambassades "de son choix" où elle sera "interrogée avec bienveillance", selon les coutumes locales qui ont fait leurs preuves

 

#Miss Terre | #Miss France | #Liban | #Israël

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 18-10-2018

Transition énergétique : Emmanuel Macron montre l'exemple en se filmant dans le noir à l'Elysée

le billet d'après, le 20-10-2018

Banlieue : il braque sa prof pour qu'elle le note «présent» alors qu'il était bien en classe

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales