Désinformations.com

Banlieue : il braque sa prof pour qu'elle le note «présent» alors qu'il était bien en classe

correspondance du Microcosme
publié le 20-10-2018

La scène se passe dans une banale banlieue abandonnée des pouvoirs publics dans la région parisienne. Un lycéen, sans doute angoissé par la perspective de la suppression du Bac et par ParcoursSup, le nouveau système de sélection post-Bac (qui sera amélioré pour mieux supprimer des élèves de l'enseignement supérieur), arrive en classe, sort un revolver Magnum 351 qu'il braque sur sa prof : "tu me notes présent !" lui ordonne-t-il. "Mais vous êtes présent, Kévin", lui aurait répondu un peu maladroitement l'enseignante.

Un lycée de banlieue

crédit : Flickr - Dorothy Voorhees

L'enquête est très claire de ce point de vue : "pour braquer un prof il faut être sur place", indique Nestor Burma, capitaine de police en charge de cette difficile affaire. Toutefois, Françoise Dubonchoix, psychologue de l'enfance en banlieue, rectifie cette analyse "facile" et rapide : "contredire un adolescent en plein développement de son ego alors qu'il est armé n'est pas une réponse adéquate de la part d'une enseignante".

Ladite enseignante a donc été logiquement suspendue de ses fonctions 6 années sans traitement avec interdiction de noter "présent qui que ce soit sans la menace effective d'une arme à feu", a tranché le juge lors de la comparution immédiate. Dans une nuance d'humanité à l'attention de cette enseignante qui n'est jamais qu'une fonctionnaire inutile à la charge de la société et du déficit budgétaire galopant de l'Etat, le juge a toutefois noté avec mansuétude qu'"il n'appartient pas à l'enseignante de démontrer si l'arme est chargée ou pas". L'enseignante sera donc exemptée d'une peine de prison ferme dans un bagne à Cayenne.

L'arrivée de Christophe Castaner place Beauvau produit donc déjà ses premiers effet, pour la plus grande satisfaction de son voisin d'en face, le plus jeune dictateur français depuis Bonaparte.

 

#banlieue | #lycée | #prof

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 19-10-2018

Scène d'horreur au concours Miss Terre 2018 : deux candidates habillées font un selfie

le billet d'après, le 20-10-2018

Les factures de Sophia Chirikou expliquées : elle appliquait les tarifs de nuit

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales