Désinformations.com

Soulagement au Medef et au gouvernement : les gilets jaunes ne réclament toujours pas une augmentation générale des salaires

du Rédacteur Suprême
publié le 14-11-2018

"Pour l'instant tout va bien", se soutiennent l'un l'autre Geoffroy Roux de Bézieux et Emmanuel Macron, présidents respectifs du Medef et de la République, lors de leurs entretiens téléphoniques quotidiens où ils valident que les orientations politiques de la France restent bien en phase avec les besoins des entreprises. Tout va bien puisque "ils n'ont toujours pas compris que le problème ce n'est pas le prix de l'essence qui monte mais celui des salaires qui stagnent". Les gilets jaunes sont-ils donc les complices inconscients de la politique de régression sociale du gouvernement souhaitée par le Medef ? Pour mieux comprendre, nous avons interrogé Jacline Dubonchoix, youtubeuse life-cost.

"Je ne comprends pas la question", réagit violemment celle-ci face à notre stagiaire bien désinformée, "le gouvernement augmente et multiplie les impôts, il nous reprend par des taxes l'aumône qu'il nous verse avec le chèque énergie, il veut nous empêcher d'utiliser nos bagnoles et avoir chaud quand on est chauffé au fioul".

Oui mais si, pour faire face à l'augmentation du coût de la vie et en particulier de l'énergie on augmentait les salaires, comme ça s'est vu dans un passé pas si lointain même si les millenials ne peuvent pas le connaître, alors la problématique du pouvoir d'achat serait tout autre.

"Augmenter les salaires ? Mais vous n'y pensez pas ? Vous êtes totalement irresponsable !" s'emporte Jacline Dubonchoix, avant d'user de pédagogie pour expliquer à notre stagiaire les vrais enjeux du débat. "Si on augmente les salaires, en dehors des règles de l'Union Européenne et sans concertation avec nos partenaires de la zone euro, on participera à une spirale inflationniste qui fragilisera encore plus l'économie de la France. Cette inflation renchérira le coût déjà exorbitant du travail qui est un fardeau pour la compétitivité de nos entreprises. Augmenter les salaires, c'est dire aux Chinois : vous pouvez y aller, produisez encore plus ! C'est dire à Trump : t'as raison, Donald, chacun fait ses conneries dans son coin et tout ira pour le mieux !"

Jacline Dubonchoix se fait aussi la porte-parole de tous les chômeurs qui seraient "catastrophés" si le différentiel entre les Assedic et les salaires devenait tel qu'il ne justifierait plus le non-retour à l'emploi.

La youtubeuse life-cost est donc formelle : "non seulement il ne faut pas augmenter les salaires mais il faudrait même les baisser pour consolider nos revendications".

Une analyse d'une pertinence telle que Geoffroy Roux de Bézieux vient d'arriver à l'Elysée avec une caisse de champagne, lançant à son hôte, très gêné par ce cadeau compromettant : "ah mais là c'est trop beau pour être vrai, alors pour une fois, c'est moi qui régale, Manu !"

 

#Medef | #Geoffroy Roux de Bézieux | #Emmanuel Macron | #gilets jaunes

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 14-11-2018

Comprendre les tweets de Donald Trump grâce à son proctologue

le billet d'après, le 15-11-2018

Bercy augmente la taxe beaujolais nouveau

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales