@desinfopointcom

Promenade de santé

Portrait de la médecine générale en jeune praticienne

du Rédacteur Suprême
publié le 15-04-2014

Bien évidemment, ça va jaser dans l'univers impitoyable du deux point zéro et Closer va sûrement consacrer sa prochaine une à la passion actuelle de Desinformations.com pour Fluorette, médecin généraliste et blogueuse. Après son interview, voici donc la critique finalement peu désinformée de son livre, "Promenade de santé", chez Monsieur Grasset, qui fait écho au blog éponyme. Un livre que, disons-le sans détour, tout honnête homme, femme et assujetti social se devrait de lire et conserver précieusement dans sa bibliothèque. A une place d'honneur : à côté de Flaubert pour les amateurs d'ordre alphabétique, de Lévi-Strauss pour les plus lucides, ou de Marisol Touraine pour les sadiques.

Promenade de santé

La "promenade de santé" à laquelle nous invite Fluorette est une galerie de portraits de l'humaine condition plus ou moins souffrante, écrits dans une langue alerte, mâtinée d'un amour évident pour son prochain. Des portraits ciselés dans une précision époustouflante, tel celui d'un "médecin" que la jeune Fluorette rencontre pendant son internat, un portrait tout en puissance et concision, que nous pouvons citer intégralement : "Connard." Un point, même pas d'exclamation, et c'est tout. Il est beau, le style de Fluorette : aller à l'essentiel, sans fioritures inutiles, pour le plus grand plaisir du lecteur.

Ce sont bien sûr les portraits des patients qui rythment le livre et lui donnent toute son épaisseur humaine. Juste pour ce plaisir-là, il faut partir en promenade avec Fluorette pour ces sourires joyeux, ces sourires tristes, ces gamins qui vomissent de colère, ces patients qui consultent "pour une connerie", Roger qui attend son frère (j'ai pleuré), la vieille dame dont les bas de contention ne tiennent plus... et puis Mathilde, forcément.

Fluorette nous emmène en promenade à travers la condition humaine d'aujourd'hui, formant un véritable portrait de la France, d'une valeur inestimable. Il y a les patients, les praticiens et Simon (dont tout un chacun et chacune tombera amoureux), mais il y a aussi un portrait de la France administrative : en véritable Michel-Ange du secteur conventionné, l'auteure nous offre un livre qui restera dans l'Histoire comme la chapelle Sixtine de l'imbécillité administrative à travers les âges, l'Urssaf et les ministres, dont l'actuelle ("M comme mépris...", c'est si beau et concis, là encore...) est la quinte-essence ultime.

Ce pourrait être juste un livre-témoignage doux-amer, comme dit à peu près la platounette quatrième de couverture, le recueil des meilleurs moments du blog, mais le livre de Fluorette nous emmène bien au-delà : c'est une autobiographie d'un courage admirable. En promenade parmi les humains, la médecin généraliste installée à flanc de coteaux alsaciens dévoile sa fragilité ; ce n'est pas seulement qu'elle est parfois malade (tel le cordonnier etc.) et qu'elle se plaint du dos, c'est surtout que Fluorette doute, remet en cause régulièrement sa pratique de la médecine de ville et même se trompe, car elle révèle, sans fausse pudeur, qu'elle n'est qu'humaine.

Ainsi nous confions parfois nos vies, plus souvent nos petits bobos, à juste des humains. Certains sont dans la précipitation-accumulation de consultations et nous soignent de haut, d'autres comme Fluorette ont choisi ce métier par amour des gens et cherchent à les soigner à leur rythme. Simplement. Honnêtement.

Fluo, envoie-moi un mail quand tu auras reçu ma déclaration de médecin traitant. J'arrive dès que j'ai fini ma réunion, dont les soins post-traumatiques seront longs et difficiles, je le sais, et ce sera d'ailleurs un plaisir de te confier la guérison de mes tendances hypocondriaques.

 

#Fluorette | #promenade de santé | #Marisol Touraine | #médecin | #Sixtine

le billet d'avant, le 15-04-2014

Fluorette, blogueuse humaine, si humaine...

le billet d'après, le 13-05-2014

Portrait de la jeune avocat en tant que blogueuse

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales