@desinfopointcom
credit33.fr
Taxi victime
CC Wikimedia

23-06-2015

Les taxis contre VTC Uber : les notes d'Agnes Saal au coeur du dossier

Depuis une dizaine de jours, les témoignages relatant des agressions de chauffeurs non-professionnels d'Uber par des taxis se multiplient. Les adeptes du service UberPop sont également visés. Au coeur du dossier, les impayés d'Agnès Saal qui, selon nos sources bien désinformées, aurait laissé 400.000 euros de notes de frais de déplacement impayés en "véhicules individualisés motorisés avec chauffeur (VIMAC) au Centre Pompidou où elle était restée sept ans avant de présider l'Institut national de l'audiovisuel (INA)", indique une source judiciaire désinformée, "mais combien en taxis et combien en VTC Uber ? Difficile de le savoir : l'instruction n'est pas terminée..."

> lire la suite
Le ministère de la culture irresponsable
CC Wikimedia

10-06-2015

Après son AR Berlin-Poitiers, Manuel Valls nommé chargé de mission au ministère de la culture

François Hollande aurait piqué une grosse colère contre son premier ministre de clarté après être tombé de l'armoire : "il faut être vigilant !" a rappelé le président irresponsable élu lors de l'accident électoral du 6 mai 2012 que l'on sait. Toutefois, la jurisprudence Agnès Saal ne laisse pas l'exécutif sans ressources : Manuel Valls devrait bénéficier d'un reclassement rapide après sa démission, comme chargé de mission au ministère de la Culture éclairée.

> lire la suite
Agnès Saal (allégorie)
CC Wikimedia

20-05-2015

Agnès Saal retourne au ministère de la culture, sous les huées des gens

La décadence menace la France et ne manque pas d'être dénoncée par les humbles travailleurs qui se lèvent tôt et suent à grosses gouttes pour gagner leur maigre pitance et payer les impôts spoliateurs qui engraissent sans vergogne l'armée de fonctionnaires feignants et en grande partie irresponsables qui n'ont d'utilité que d'occuper les immenses bureaux de palais anciennement royaux que l'on aurait transformés en logements sociaux si le peuple imbécile avait voté pour une vraie révolution et non pour cette succédanée de gauche au Flanby que l'accident électoral que l'on sait a amené au pouvoir pour cinq trop longues années d'inconfort pour la vraie gauche qui aurait bien mieux vécu sous un quinquennat de l'ex-présidentissime Sarkozy voire, extase suprême, de Marine Le Pen. Mais aujourd'hui, la coupe est pleine, vraie gauche et vraie droite réunies sur les réseaux dits sociaux, mais guère sociables en moyenne, dénoncent, tweet après tweet, le sauvetage d'Agnès Saal.

> lire la suite
1
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales