@desinfopointcom
credit33.fr
Emmanuel Macron, de droite

01-04-2018
web-journal

Emmanuel Macron révèle qu'il est de droite

A l'avant-veille du mouvement social qui provoquera la paralysie de la France qui prend le train, le président le plus jeune de l'histoire de la République vient de révéler ce dont seuls les Insoumis, dans leur grande sagesse, martelaient depuis plus d'un an : «j'ai toujours été de droite», a ainsi confié un Emmanuel Macron aux ouvriers venus rénover en urgence le court de tennis du pavillon de la Lanterne et à qui il offrait un petit beurre et un café filtre pour discuter ce dimanche matin 1er avril de l'irresponsabilité des cheminots qui vont prendre la start-up nation en otage. Ça devait rester du off mais un des ouvriers, Raoul Dubonchoix, a immédiatement tweeté la phrase macronienne.

> lire la suite
La France, centre du monde, choisit la couleur moyenne de l'Univers

22-01-2018
web-journal

La France abandonne son drapeau tricolore

Matignon, toujours à la recherche de nouvelles économies innovantes et structurelles, vient d'annoncer l'abandon de l'aéroport de Notre Dame des Landes ainsi que la candidature de la France à l'Exposition universelle de 2025. «Notre souci est de faire des économies en commençant par ce qui ne sert à rien», déclare le Premier de cordée gouvernementale, un certain Édouard Philippe, «et c'est pas fini...»

> lire la suite
Alain Peyrefitte revient !

04-01-2018
web-journal

Emmanuel Macron nomme Alain Peyrefitte ministre de la lutte contre les fake news

Après avoir annoncé une grande loi contre la désinformation et donc contre l'oeuvre de Maître Roger, notre rédacteur suprême et créateur de Désinformations.com en 1999, le web-journal satirique francophone de bon goût, Emmanuel Macron a décidé de confier le dossier des fake news à un expert, en nommant au gouvernement Alain Peyrefitte, ancien ministre de l'information du général de Gaulle et à ce titre hautement qualifié pour le poste.

> lire la suite
Mariano Rajoy réagissant aux élections corses

11-12-2017
web-journal

Mariano Rajoy lance un mandat d'arrêt contre Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni

Après sa gestion très critiquée de la crise en Catalogne, le président du gouvernement de Madrid n'a pas perdu de temps pour réagir à la nette victoire des nationalistes et autonomistes corses. Mariano Rajoy a en effet lancé un mandat d'arrêt européen contre les deux alliés de l'île de Beauté, «à titre préventif», et en a profité pour mettre en garde Carles Puigdemont, l'ex-président catalan en exil à Bruxelles, contre toute tentative de récupération politique des résultats des élections territoriales en Corse.

> lire la suite
A la recherche du socialisme perdu, allégorie

28-10-2017
web-journal

Licenciements au PS : les permanents démissionnent pour toucher le chômage Macron

La déroute électorale du Parti socialiste en mai et juin 2017 a des effets bien tangibles pour les caisses de la rue de Solférino : il n'y a plus d'argent, il faut vendre le siège du parti de François Mitterrand et licencier les permanents. Un plan de sauvegarde de l'emploi, autrement dit un plan de licenciement, frappe de plein fouet les militants permanents salariés ou apparatchiks du PS.

> lire la suite
Tension sociale sur le beurre

26-10-2017
web-journal

Pénurie de beurre : la rigueur sociale passe mal

Premier effet de la politique de rigueur sociale du gouvernement de droite et en même temps de droite, les marchés ont relevé le prix du beurre provoquant une ruée dans les supermarchés et une pénurie de ce précieux matériau d'accompagnement social. "Les substances facilitant le passage en force du gouvernement sont très recherchées", note Max Dubonchoix, analyse à l'agence de notation Bad Moods, "or le beurre est une matière rassurante pour les ménages modestes parce que familière à leurs pratiques culinaires pré-diabétique, quoi que déjà luxueux pour les plus démunis".

> lire la suite
La voiture jaune

09-10-2017
interview

En voiture jaune avec Céline et Sam

Pour le grand retour des interviews dans Désinformations.com, le web-journal satirique francophone de bon goût depuis 1999 que le monde entier m'envie, ce n'est pas un, ce n'est pas une... ce sont une blogueuse et un blogueur qui se livrent en même temps au jeu des questions subtiles et réponses brillantes. Céline et Sam ont mis en commun leurs passions des Internets et des voyages pour nous emmener dans «La Voiture jaune» à travers le monde. Grande est ma jubilation de publier leur interview à deux voix, grande sera leur gloire. Lisez et contemplez leur blog, humez et mesurez à quel point le monde est meilleur après cette lecture.

> lire la suite
Même la moustache a changé de forme

25-09-2017
web-journal

Allemagne : L'AfD, un parti raciste modéré, donc non dangereux

Ce matin, après les élections pour le Bundestag, la presse allemande oscille entre la stupeur et la résignation : l'AfD, le parti "Alternative pour l'Allemagne", a gagné plus de douze points aux élections, et aura près de cent députés. Des commentateurs sèment des propos alarmistes, font des comparaisons avec la montée des fascismes dans les années 1930, et même du nazisme. Cependant, Désinformations.com tient à rassurer ses lecteurs : l'AfD est un parti bien moins dangereux qu'il n'y paraît au premier abord.

> lire la suite
Et ça le fait rire...

13-09-2017
web-journal

Benoît Hamon crée son mouvement de refondation du parti Les Républicains

Le fossoyeur électoral du Parti Socialiste crée l'événement en annonçant la création d'un mouvement au sein du parti Les Républicains, «pour refonder la droite par le flanc gauche». Benoît Hamon est fort de la troupe innombrable des fidèles qui l'on rejoint pour créer le mouvement du 1er juillet sans toutefois quitter le PS. Il est aussi sur le point de réussir une opération de fusion-acquisition d'une mouvance écologiste elle aussi en perdition. L'homme faible de la gauche aux dernières élections présidentielles n'entend pas en rester là et achève sa reconquête de la gauche par la face droite.

> lire la suite

01-12-2016

Sondage IDOF : François Hollande gagne 56 points de confiance

Trois semaines après les adieux de Maître Roger, un autre grand leader de ce début de siècle vient donc d'annoncer qu'il quitte lui aussi la scène. Le président de la République sortant ne se représentera pas pour un second mandat. C'est la seconde fois seulement que cela se produit depuis 1974, encore que l'analogie prête à débat selon les experts puisque François Hollande réussit l'exploit sans l'excuse d'une maladie, lui. Cette décision du successeur du présidentissime, élu en 2012 après l'accident électoral que l'on sait, bouleverse le paysage politique de 2017. A commencer par la cote de popularité du locataire désormais très précaire de l'Elysée qui fait un bond historique.

> lire la suite
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales