Désinformations.com

14-11-2018
web-journal

Soulagement au Medef et au gouvernement : les gilets jaunes ne réclament toujours pas une augmentation générale des salaires

"Pour l'instant tout va bien", se soutiennent l'un l'autre Geoffroy Roux de Bézieux et Emmanuel Macron, présidents respectifs du Medef et de la République, lors de leurs entretiens téléphoniques quotidiens où ils valident que les orientations politiques de la France restent bien en phase avec les besoins des entreprises. Tout va bien puisque "ils n'ont toujours pas compris que le problème ce n'est pas le prix de l'essence qui monte mais celui des salaires qui stagnent". Les gilets jaunes sont-ils donc les complices inconscients de la politique de régression sociale du gouvernement souhaitée par le Medef ? Pour mieux comprendre, nous avons interrogé Jacline Dubonchoix, youtubeuse life-cost.

> lire la suite
Donald Trump est prêt

13-11-2018
web-journal

Donald Trump : «je défilerai avec les gilets jaunes»

Après ses traditionnels tweets du matin, postés depuis les WC, où il étrillait vigoureusement le plus jeune dirigeant français depuis Bonaparte, Donald Trump a innové à l'heure du déjeuner en annonçant non seulement son soutien aux gilets jaunes mais aussi sa participation. «I just got my yellow vest from Amazon. Let's go to Reservoir Road next Saturday!!!! Very excinting!!» Le locataire de la Maison Blanche sacrifiera donc sa traditionnelle partie de golf pour bloquer les alentours de l'ambassade de France à Washington. L'heure est grave, les Chancelleries sont inquiètes.

> lire la suite
Le Maréchal Pétain saluant poliment le pompiste après avoir fait le plein

07-11-2018
web-journal

Pétain aurait perdu la bataille de Verdun si les carburants avaient été taxés comme aujourd'hui

Emmanuel Macron assume : le Maréchal Pétain entrera au Panthéon avec tous les poilus de 14. Alors que se profilent les élections européennes, que la France jupitérienne entend fêter le centenaire de la victoire et en même temps de la paix, la polémique enfle au sujet de l'hommage rendu au «grand soldat Petain» et son entrée au Panthéon. Car il est le «vainqueur de la bataille de Verdun» et, avec Georges Clemenceau (privé de Panthéon, lui), l'artisan du redressement du moral des troupes après les mutineries de 1917. Un choix présidentiel qui fait polémique à l'heure où les taxes des carburants battent des records.

> lire la suite
C'est par la chaudière au fioul que viendra la relance de l'économie et la transition énergétique

31-10-2018
web-journal

Le gouvernement demande aux gens de dépenser l'argent qu'ils n'ont plus pour faire des économies

Serait-ce la fin de la politique de l'offre ? Ce matin, François de Rugy explique aux gens qu'ils n'ont qu'à acheter une nouvelle chaudière pour diviser leurs factures de fioul par deux. Les jours précédents, sa collaboratrice Brune Poirson, sub-ministre à l'écologie, leur tweetait que l'achat d'une voiture électrique serait diminué de 8.500 euros grâce aux aides de l'Etat. L'élément de langage de la semaine c'est donc bien le retour d'une politique économique de la demande. Il y a certes quelques maladresses comme celles commises par ces ministres qui portent seuls et courageusement sur leurs frêles épaules la lourde responsabilité de réussir la transition écologique. Explications et décodage avec Sigmund Dubonchoix.

> lire la suite
Le parlement européen

30-10-2018
web-journal

Ségolène Royal ou Maître Roger : le choix d'Olivier Faure

Le Parti Socialiste (PS) se cherche une tête de liste pour son prochain désastre électoral, en juin prochain, à l'occasion du renouvellement du parlement européen. Qui sera assez fou, et kamikaze, pour accepter de conduire les troupes de l'ex-rue de Solferino à l'abattoir ? Sans même de garantie d'avoir un-e seul-e élu-e ? Ils ne sont plus que deux en lisse et Olivier Faure, le dernier secrétaire du PS, hésite : Ségolène Royal ou Maître Roger ?

> lire la suite
Emmanuel Macron lors de son agression

25-10-2018
web-journal

Emmanuel Macron : «on ne doit pas abuser de la liberté de la presse»

C'est comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas dépasser une certaine dose quotidienne. Le plus jeune dirigeant français depuis Bonaparte se défend après une agression inédite sous la Vème République. La scène est d'une violence jamais vue en France. Une journaliste, sans accent notable, interroge Emmanuel Macron sur un sujet qui n'a "rien à voir" avec l'objet de sa visite au salon Euronaval, et celui-ci lui répond vertement que "ce n'est pas le moment" et qu'il en faut pas venir suivre une visite si ça ne l'intéresse pas. Intrigués par l'altercation, nous avons voulu en savoir plus et c'est le nouveau conseiller sécurité et liberté d'opinion à l'Elysée, Adolphe-Benito Dubonchoix, qui a reçu notre Rédacteur Suprême.

> lire la suite
La place Jean-Luc Mélenchon, à Paris

20-10-2018
web-journal

Les factures de Sophia Chirikou expliquées : elle appliquait les tarifs de nuit

Après la découverte de Sophia Chirikou lors de la perquisition du domicile de Jean-Luc Mélenchon permet de clôturer l'enquête sur les comptes de campagne de celui-ci, au grand dam de la police politique qui cherchait à l'ébranler, et donc à déstabiliser la République. Si la directrice de la communication a demandé à elle-même une facturation jugée inappropriée par la commission inquisitoriale des comptes de campagne anti-républicaine, c'était tout à fait légitime : sa société appliquait les tarifs de nuit.

> lire la suite
Jean-Marc Ayrault est prêt

11-10-2018
web-journal

Remaniement : Jean-Marc Ayrault prend la tête d'un gouvernement de choc

Emmanuel Macron assume totalement de prendre tout son temps. Et pour cause. Alors qu'il devait être un maigre ajustement suite aux départs un tantinet capricieux de Nicolas Hulot et Gérard Collomb, le remaniement va laisser place à une transformation en profondeur de l'exécutif. De sources bien désinformées, Jean-Marc Ayrault serait nommé premier ministre, pour déterminer et conduire une politique de "changement", avec pour base-line "les promesses, c'est maintenant !". Ce socialiste malléable, qui avait mal pris la décision jupitérienne d'abandonner la construction de l'aéroport de Notre Dame des Landes, s'est depuis assagi et aurait accepté cette lourde responsabilité : "ramener la confiance dans le pays, abandonner le nucléaire dans les deux ans, réduire de 50% le chômage et rendre le monde bon et juste".

> lire la suite
Love baguette contre le déficit

05-10-2018
web-journal

La Love Baguette financera la réduction du déficit de l'Etat

2 euros ! Chaque citoyenne et chaque citoyen est appelé à cet effort national gagnant-gagnant : payer 2 euros sa baguette pour aider le président jupitérien à juguler le déficit budgétaire. Pendant dix ans, la baguette passe donc à 2 euros dans toutes les boulangeries et dépôts de pain. En l'achetant, 50 centimes sont reversés à l'association Aides qui lutte contre le Sida et 50 centimes à l'Etat. Pourquoi ? Pour lutter en même temps contre le Sida et le déficit budgétaire.

> lire la suite
La France, centre du monde, choisit la couleur moyenne de l'Univers

22-01-2018
web-journal

La France abandonne son drapeau tricolore

Matignon, toujours à la recherche de nouvelles économies innovantes et structurelles, vient d'annoncer l'abandon de l'aéroport de Notre Dame des Landes ainsi que la candidature de la France à l'Exposition universelle de 2025. «Notre souci est de faire des économies en commençant par ce qui ne sert à rien», déclare le Premier de cordée gouvernementale, un certain Édouard Philippe, «et c'est pas fini...»

> lire la suite
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales