@desinfopointcom
Cliquez pour mieux comprendre la fin du monde

29-05-2018
web-journal

Fin du monde le 24 juin 2018  Emmanuel Macron rĂ©ussira-t-il lĂ  oĂą ses prĂ©dĂ©cesseurs ont Ă©chouĂ© ?

De nouvelles rumeurs de fin du monde bruissent sur les Internets et au-delà. La fin du monde, moult fois annoncée ces dernières années, n'a jamais eu lieu. A commencer par le 21 décembre 2012 qui a provoqué la déception sept mois après l'accident électoral de Nicolas Sarkozy dont on se souvient. Nous ne saurons hélas jamais si l'ex-présidentissime aurait ou non sauvé la planète comme il s'y était engagé. Nous n'avons pu qu'assister, impuissants, à la lamentable passivité du pouvoir socialo-irresponsable qui avait été incapable d'organiser ladite fin du monde. Aujourd'hui, Emmanuel Macron s'engage pour la fin du monde.

> lire la suite
Cheminots irresponsables

16-02-2018
web-journal

Réforme de la SNCF : la suppression des trains réglerait le problème des cheminots

Le rapport remis par Jean-Cyril Spinetta hier au premier ministre, un certain Edouard Philippe dont nos sources bien dĂ©sinformĂ©es cherchent Ă  Ă©tablir s'il existe vraiment, propose une Ă©volution moderne et concurrentielle de la SNCF qui pourrait permettre Ă  terme de rĂ©gler le problème que pose depuis tant d'annĂ©es le statut des cheminots. Le gouvernement jupitĂ©rien souhaite toutefois voir plus loin : supprimer les trains permettrait dès aujourd'hui de ne plus avoir de cheminots.

> lire la suite
Alain Peyrefitte revient !

04-01-2018
web-journal

Emmanuel Macron nomme Alain Peyrefitte ministre de la lutte contre les fake news

Après avoir annoncé une grande loi contre la désinformation et donc contre l'oeuvre de Maître Roger, notre rédacteur suprême et créateur de Désinformations.com en 1999, le web-journal satirique francophone de bon goût, Emmanuel Macron a décidé de confier le dossier des fake news à un expert, en nommant au gouvernement Alain Peyrefitte, ancien ministre de l'information du général de Gaulle et à ce titre hautement qualifié pour le poste.

> lire la suite
Emmanuel Macron, trop complexe

02-01-2018
web-journal

Macron postera des tutoriels sur Youtube

Après ses interminables voeux de dix-huit minutes, le constat est amer Ă  l'ElysĂ©e : «la moitiĂ© des tĂ©lĂ©spectateurs ont dĂ©crochĂ© au bout de deux minutes d'allocution, puis le taux d'audience est devenu quasi nul Ă  partir de la quatrième minute...», analyse Brice Dubonchoix, politologue de l'Institut DĂ©sinformation et Opinion Francophone (IDOF). La pensĂ©e d'Emmanuel Macron est trop complexe dans un monde oĂą le temps de concentration excède rarement cinq minutes, surtout auprès de l'Ă©lectorat peu rompu aux discours fleuves de type cubain.

> lire la suite
Amiens, vraie capitale de France

17-12-2017
web-journal

Emmanuel Macron annule l'Ă©lection de Miss Nord-Pas-de-Calais et nomme Miss Picardie

Tenu au courant minute par minute par pigeons messagers directement au château de Chambord où il fêtait avec quelques amis (2.000 convives, 700 danseuses sri-lankaises, trois orchestres dont celui de la garde républicaine et le Philharmonique de Berlin), le président jupiterien n'a pas décoléré entre le 17ème plat (faisan sauvage d'Ethiopie rôti au safran du Bengale) et le 18ème (flan de Panda de Singapour mariné aux opiacés d'Afghanistan). «L'Elysée comptait sur l'élection de Miss Picardie, Paoulina Prylutska, au titre royal de #MissFrance2018», explique un conseiller satellite de Jupiter.

> lire la suite
L'agenda du Président, preuve qu'il néglige le beaujolais nouveau

16-11-2017
web-journal

Beaujolais nouveau 2017 : le rendez-vous manqué d'Emmanuel Macron avec le peuple

Aujourd'hui, le peuple de France célèbre le Beaujolais nouveau mais l'agenda du président de la République le plus intelligent depuis Charles de Gaulle l'ignore. Aucune dégustation, pas même un déjeuner de travail ni un dîner célébré à la Sainte Espèce emblématique de nos terroirs viticoles. «Emmanuel Macron n'a pas répondu à notre invitation, c'est un bien triste jour pour la France», nous déclare Emilion Dubonchoix, porte-parole du syndicat des viticulteurs.

> lire la suite
A la recherche du socialisme perdu, allégorie

28-10-2017
web-journal

Licenciements au PS : les permanents démissionnent pour toucher le chômage Macron

La dĂ©route Ă©lectorale du Parti socialiste en mai et juin 2017 a des effets bien tangibles pour les caisses de la rue de SolfĂ©rino : il n'y a plus d'argent, il faut vendre le siège du parti de François Mitterrand et licencier les permanents. Un plan de sauvegarde de l'emploi, autrement dit un plan de licenciement, frappe de plein fouet les militants permanents salariĂ©s ou apparatchiks du PS.

> lire la suite
Beurre soumis Ă  fat tax

27-10-2017
web-journal

PĂ©nurie de beurre : Emmanuel Macron veut une fat tax pour compenser la flat tax

Le déplacement du chef de l'Etat en Guyane, au cours duquel il a promis de ne rien promettre, aura pu être jugé pour le moins fugace par certains observateurs prompts à la critique outrancière car inaptes à saisir la pensée jupitérienne complexe. Et pourtant, "Macron avait comme d'habitude un jet d'avance sur tout le monde", avance Maxime Dubonchoix, analyste politique de la cellule En Marche de Villeneuve la Garenne, fier du professionnalisme du gouvernement.

> lire la suite
Beurre : la France a peur

26-10-2017
web-journal

La pénurie de beurre entraîne des déprogrammations à la télé

France 3 a pris la décision, qualifiée de «responsable» par les instances sociales, de déprogrammer le film suranné «La cuisine au beurre» interprété par les inoubliables Fernandel et Bourvil. Cette déprogrammations vise à ne pas encourager une consommation excessive de beurre en la période de pénurie que connaît l'Europe, et plus particulièrement l'Hexagone où le beurre est ancré dans les traditions culinaires ancestrales des régions de la moitié nord. Emmanuel Macron a salué la «décision courageuse du service public» et a promis dans la foulée une nouvelle baisse des ressources financières de France Télévisions.

> lire la suite
Barcelone, ville de contrastes

09-10-2017
web-journal

Crise en Catalogne : Boris Johnson et Bachar Al Assad proposent chacun une médiation

Suite au référendum sur l'indépendance et dans un contexte qui évoque les prémisses d'une guerre civile entre Barcelone et Madrid, la situation en Catalogne inquiète à juste titre la communauté internationale. Alors que la médiation de l'Union Européenne n'est pas possible dans «une affaire intérieure au Royaume d'Espagne» et que les propositions de la Suisse, pays neutre, restent à cette heure lettre morte, deux experts ont proposé leur aide. D'une part Boris Johnson, qui propose à Barcelone d'accompagner un «hard Españexit», d'autre part Bachar Al Assad, qui propose son aide à Madrid pour «rétablir l'ordre légitime et gazer la rébellion».

> lire la suite
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | ŕ propos des cookies | mentions légales