@desinfopointcom
Carles Puigdemont, complexe

11-10-2017
humeur

Emmanuel Macron nie avoir écrit le discours de Carles Puigdemont

Hier soir, la Catalogne a été proclamée indépendante le temps d'une demi-phrase : «nous décidons de l'indépendance de la Catalogne et en même temps nous décidons de suspendre l'effet de cette décision». Cette déclaration d'indépendance intermittente a semé le trouble dans toute l'Espagne mais aussi en Europe. Cet entre-deux ne ressemble pas, en effet, au style du président du gouvernement de Barcelone qui a plutôt habitué les observateurs à un discours musclé et jusqu'au-boutiste. Alors que l'on s'attendait à retrouver l'influence de Boris Johnson, partisan d'un hard españexit, les regards se sont tournés vers Paris. D'où en effet peut venir cette nouvelle approche complexe de l'indépendance sinon d'Emmanuel Macron ?

> lire la suite
Le terrifiant visage de la fin du monde

09-10-2017
web-journal

Emmanuel Macron réclame un calendrier précis de la fin du monde

Après la fin du monde qui n'a pas eu lieu le 23 septembre dernier, malgré les prédictions précises de l'astropathe David Meade, de nouvelles rumeurs de fin du monde courent ces derniers les Internets au sujet d'un astéroïde, 2012 TC4, qui frôlera notre douce et fragile planète bleue le 12 octobre 2017, autant dire après-demain à l'heure où nous mettons en ligne. Pourtant, selon les experts bien désinformés interrogés par Charlotte Dubonchoix, notre stagiaire, rien n'est moins sûr que cette supposée fin du monde. Dans ce climat d'incertitude anxiogène, Emmanuel Macron a frappé du poing sur l'astrolabe et demandé «un calendrier précis de la fin du monde» à ses ministres réunis en séminaire ce dimanche.

> lire la suite
Barcelone, ville de contrastes

09-10-2017
web-journal

Crise en Catalogne : Boris Johnson et Bachar Al Assad proposent chacun une médiation

Suite au référendum sur l'indépendance et dans un contexte qui évoque les prémisses d'une guerre civile entre Barcelone et Madrid, la situation en Catalogne inquiète à juste titre la communauté internationale. Alors que la médiation de l'Union Européenne n'est pas possible dans «une affaire intérieure au Royaume d'Espagne» et que les propositions de la Suisse, pays neutre, restent à cette heure lettre morte, deux experts ont proposé leur aide. D'une part Boris Johnson, qui propose à Barcelone d'accompagner un «hard Españexit», d'autre part Bachar Al Assad, qui propose son aide à Madrid pour «rétablir l'ordre légitime et gazer la rébellion».

> lire la suite
Le génie français, bien connu des Espagnols

02-06-2014

Après l'abdication de Juan Carlos Ier d'Espagne, l'hypothèse Manuel Valls

L'abdication de Juan Carlos Ier d'Espagne a été annoncée ce matin et les observateurs de l'actualité ibérique en ont conclu, un peu hâtivement, que le prince Felipe des Asturies, fils du roi, allait lui succéder. Or le vote d'une loi organique idoine est nécessaire pour entériner l'état des lieux du souverain sortant et surtout l'identité du locataire entrant du Palacio Real à Madrid. Le premier ministre Mariano Rajoy a indiqué qu'un conseil des ministres se réunirait ce mardi en ce sens, suscitant l'intérêt de la France puisque François Hollande a proposé un candidat à la succession : Manuel Valls.

> lire la suite
Juan Carlos dit au revoir

02-06-2014

Le roi d'Espagne abdique : un exemple pour François Hollande

Le roi d'Espagne, Juan Carlos Ier, vient d'abdiquer, en raison de "la crise institutionnelle" que traverse le pays, précise Mariano Rajoy, premier ministre responsable du gouvernement de droite local. Cette royale décision fait suite en particulier à des sondages qui montraient qu'une grande majorité des Espagnols était favorable à une abdication. Le grand collectionneur de tableaux flamands, Claude Guéant, a immédiatement fait le parallèle entre la fin de règne de Juan Carlos et le début de mandat de François Hollande, qui a lui aussi des sondages très défavorables. Claude Guéant dénonce "un scandale d'Etat qui justifie la démission du président irresponsable".

> lire la suite
Aurore Martin
CC Flickr - www_ukberri_net

02-11-2012

Après Aurore Martin, Manuel Valls sera extradé à son tour

Manuel Valls n'avait sans doute pas idée de ce dans quoi il se lançait en faisant arrêter fortuitement, grâce à un heureux hasard et à plusieurs barrages de gendarmerie, la militante basque Aurore Martin avant de l'extrader vers Madrid. "En effet, en extradant vers l'Espagne une ressortissante française en vertu de son appartenance à un parti interdit en Espagne mais autorisé en France, Manuel Valls ouvrait la boîte de Pandore", explique Épiméthée Dubonchoix, chef du service juridique de la rédaction de Désinformations.com.

> lire la suite
Der Spiegel présente la vision sarko-merkelienne de l'Europe

04-03-2012

Selon Der Spiegel, Henri Guaino a été prêté à Angela Merkel pour contrer le péril rouge en Europe

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel révèle ce week-end que la chancelière du Reich, Angela Merkel, s'est entendue avec d'autres dirigeants conservateurs européens pour ostraciser le candidat socialiste irresponsable François Hollande. La résurrection de l'axe Berlin-Rome-Madrid, prolongé cette fois-ci jusqu'à Londres (n'est pas Churchill qui veut), rappellera de bons souvenirs aux nostalgiques des droites des années 1930-1940. Selon nos sources bien désinformées dans les capitales conservatrices européennes, le candidatissime Nicolas Sarkozy a prêté son conseiller un peu usé et fatigué localement, Henri Guaino, à la chancelière du Reich pour coordonner la riposte anti-Hollande. Nous avons suivi Guillaume Dubonchoix, ambassadeur plénipotentiaire de la Sarkozye dans les capitales européennes.

> lire la suite
Varennes
CC Flickr - skinnylawyer

04-03-2012

Pacte des conservateurs : Angela Merkel a réservé une chambre pour Nicolas Sarkozy à Varennes

Selon nos confrères désinformés du journal allemand Der Spiegel, la chancelière Angela Merkel a convoqué ses ministres des Länder européens Mario Monti, James Cameron et Mariano Rajoy pour leur donner des instructions politiques précises de boycott du candidat socialo-irresponsable François Hollande. Cet acte de normalisation politique a bien entendu été le prétexte tout choisi de la gauche révolutionnaire, dans la ligne des émeutes terroristes de Bayonne où le présidentissime Nicolas Sarkozy a été séquestré dans un bar basque minable.

> lire la suite
Le Pays basque
CC Flickr - oustedaisse

03-03-2012

Nicolas Sarkozy promet l'indépendance du Pays basque

Le candidatissime a tiré sans attendre les leçons de son échec dans les rues de Bayonne, où des troubles à l'ordre public fomentés par des indépendantistes basques, soutenus par des socialistes irresponsables, l'avaient obligé à se réfugier dans un bar de standing très inférieur aux brasseries populaires auxquelles il est habitué. C'est pendant la terrible épreuve de sa séquestration arbitraire que le candidat autoproclamé du peuple a soudain eu une idée novatrice : "il veulent l'indépendance, eh bien qu'on va leur donner !"

> lire la suite
1
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales