@desinfopointcom
credit33.fr
Cliquez pour mieux comprendre la fin du monde

29-05-2018
web-journal

Fin du monde le 24 juin 2018  Emmanuel Macron réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ?

De nouvelles rumeurs de fin du monde bruissent sur les Internets et au-delà. La fin du monde, moult fois annoncée ces dernières années, n'a jamais eu lieu. A commencer par le 21 décembre 2012 qui a provoqué la déception sept mois après l'accident électoral de Nicolas Sarkozy dont on se souvient. Nous ne saurons hélas jamais si l'ex-présidentissime aurait ou non sauvé la planète comme il s'y était engagé. Nous n'avons pu qu'assister, impuissants, à la lamentable passivité du pouvoir socialo-irresponsable qui avait été incapable d'organiser ladite fin du monde. Aujourd'hui, Emmanuel Macron s'engage pour la fin du monde.

> lire la suite
Peuple apprenant à se laisser guider par la Liberté seins nus

04-05-2018
web-journal

Emmanuel Macron arbitre : «toutes les femmes doivent envoyer une dediboobs à Maître Roger»

La France est gouvernée. Depuis un an, son plus jeune dirigeant depuis Bonaparte a fait prendre un virage majeur à la politique comme on la pratiquait dans l'ancien monde. Celui où l'on ne décidait pas, au risque de voir la France perdre en compétitivité. Fidèle à sa méthode de concertation, Emmanuel Macron n'a donc pas attendu la fin du sondage lancé en ligne par notre Rédacteur Suprême suite aux atermoiements de son épouse dont nous avons témoigné dès hier. «Toutes les femmes doivent envoyer leurs dédiboobs à Maître Roger sur Twitter pour son anniversaire», a-t-il arbitré.

> lire la suite
Emmanuel Macron, de droite

01-04-2018
web-journal

Emmanuel Macron révèle qu'il est de droite

A l'avant-veille du mouvement social qui provoquera la paralysie de la France qui prend le train, le président le plus jeune de l'histoire de la République vient de révéler ce dont seuls les Insoumis, dans leur grande sagesse, martelaient depuis plus d'un an : «j'ai toujours été de droite», a ainsi confié un Emmanuel Macron aux ouvriers venus rénover en urgence le court de tennis du pavillon de la Lanterne et à qui il offrait un petit beurre et un café filtre pour discuter ce dimanche matin 1er avril de l'irresponsabilité des cheminots qui vont prendre la start-up nation en otage. Ça devait rester du off mais un des ouvriers, Raoul Dubonchoix, a immédiatement tweeté la phrase macronienne.

> lire la suite
Bisous dans le cou

29-12-2017
web-journal

Saint Roger 2017 : le gouvernement prévoit une croissance significative des bisous dans le cou des filles

Après les prévisions de croissance revues à la hausse pour 2017 et le pouvoir d'achat bientôt rendu aux Français après des années de spoliation socialo-irresponsable, les bonnes nouvelles se poursuivent. Le gouvernement prévoit en effet une «croissance de l'ordre de 15 pour cent du nombre de bisous dans le cou des filles traditionnellement offerts pour la Saint Roger», nous explique Christophe Castaner, porte-parole dudit gouvernement aux ordres d'Emmanuel Macron et en même temps grand chef de la République en marche, le parti aux mêmes ordres.

> lire la suite
Troublantes tractations à l'Assemblée

26-11-2017
web-journal

Remaniement ministériel : Muriel Penicaud rejoint le Parti socialiste

La réplique ne s'est pas faite attendre : alors que le président Macron vient de nommer le député socialiste Olivier Dussopt sous-Ministre des collectivités locales en cours de paupérisation, le groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale a aussitôt répliqué en "nommant Muriel Penicaud députée de l'opposition socialiste en perdition".

> lire la suite
L'agenda du Président, preuve qu'il néglige le beaujolais nouveau

16-11-2017
web-journal

Beaujolais nouveau 2017 : le rendez-vous manqué d'Emmanuel Macron avec le peuple

Aujourd'hui, le peuple de France célèbre le Beaujolais nouveau mais l'agenda du président de la République le plus intelligent depuis Charles de Gaulle l'ignore. Aucune dégustation, pas même un déjeuner de travail ni un dîner célébré à la Sainte Espèce emblématique de nos terroirs viticoles. «Emmanuel Macron n'a pas répondu à notre invitation, c'est un bien triste jour pour la France», nous déclare Emilion Dubonchoix, porte-parole du syndicat des viticulteurs.

> lire la suite
A la recherche du socialisme perdu, allégorie

28-10-2017
web-journal

Licenciements au PS : les permanents démissionnent pour toucher le chômage Macron

La déroute électorale du Parti socialiste en mai et juin 2017 a des effets bien tangibles pour les caisses de la rue de Solférino : il n'y a plus d'argent, il faut vendre le siège du parti de François Mitterrand et licencier les permanents. Un plan de sauvegarde de l'emploi, autrement dit un plan de licenciement, frappe de plein fouet les militants permanents salariés ou apparatchiks du PS.

> lire la suite
Une génération socialiste sacrifiée

28-10-2017
web-journal

Parti Socialiste : la génération de la relève lance une grande primaire du massacre final

Les manoeuvres de l'ancien président de la République, François Hollande, agacent ses anciens ministres et collaborateurs qui veulent incarner le renouveau. "Nous n'avons jamais été président ou présidente de la République, nous n'avons pour ainsi dire presque pas servi depuis 35 ans de dévouement au socialisme solferinien", proteste anonymement un(e) cadre de la direction collégiale du Parti socialiste.

> lire la suite
Christophe Castaner, en marche

25-10-2017
web-journal

Emmanuel Macron nomme Jean-Yves Le Drian Premier secrétaire du PS

Christophe Castaner a finalement été choisir par Emmanuel Macron pour prendre la tête de La République en marche. C'était un choix jupitérien. L'impétrant devrait bientôt laisser vacantes ses fonctions de porte-parole du gouvernement et de secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, mais rester ministre.

> lire la suite
Et ça le fait rire...

13-09-2017
web-journal

Benoît Hamon crée son mouvement de refondation du parti Les Républicains

Le fossoyeur électoral du Parti Socialiste crée l'événement en annonçant la création d'un mouvement au sein du parti Les Républicains, «pour refonder la droite par le flanc gauche». Benoît Hamon est fort de la troupe innombrable des fidèles qui l'on rejoint pour créer le mouvement du 1er juillet sans toutefois quitter le PS. Il est aussi sur le point de réussir une opération de fusion-acquisition d'une mouvance écologiste elle aussi en perdition. L'homme faible de la gauche aux dernières élections présidentielles n'entend pas en rester là et achève sa reconquête de la gauche par la face droite.

> lire la suite
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales