@desinfopointcom
credit33.fr
Une partisane de Madame Mingh teste MyZizou
CC Flickr - Julia Roy

18-03-2015

MyZizou, une application de géolocalisation de Boloss

MyZizou est un zizaneur pour iPhone ou Androïd : cette application gratuite identifie automatiquement les boucs émissaires dans un rayon de 500 mètres autour de son utilisateur grâce à son scan à Boloss intégré. Elle permet de géolocaliser les Boloss scannés, de suivre leurs déplacements et d'identifier leur numéro de mobile pour une écoute personnalisée. Des filtres multiples permettent un profilage ciblé par classes de boucs émissaires : juifs, musulmans, chrétiens, banquiers, maire de Levallois-Perret, hommes politiques, psychopathes, moches, blonds, roux, homosexuels, intellectuels... autant de critères qui peuvent être combinés pour localiser la cible concentrant le maximum de réceptivité aux lazzis des zéros sociaux dans leur proximité immédiate.

> lire la suite

10-06-2013

Maurice Sendak : Max et les maximonstres préfiguration du gouvernement Ayrault

Maurice Bernard Sendak était né le10 juin 1928, il y 85 ans aujourd'hui, à Brooklyn. Il mourut le 8 mai 2012 à Danbury dans le Connecticut, suite au choc psychologique et cardiaque provoqué par la nouvelle de l'accident électoral de l'ex-présidentissime et sauveur du monde, Nicolas Sarkozy. Il est un auteur et illustrateur de littérature d'enfance et de jeunesse de souche, célèbre pour son album "Max et les maximonstres" publié en 1963. Une oeuvre prémonitoire de ce qui allait se passer en France après la nomination du gouvernement irresponsable de Jean-Marc Ayrault.

> lire la suite
Portrait de Bachar El Assad veillant sur les ruines de son pays
CC Flickr - thierry ehrmann

07-06-2013

Prix Adolf Eichman de l'intolérance 2013 : Bachar El Assad ou Frigide Barjot ?

Les finalistes 2013 du prix Adolf Eichman de l'intolérance viennent d'être désignés par le jury indépendant bien désinformé qui a déjà distingué Claude Guéant en 2011, puis les journalistes qui avaient dénoncés des juges irresponsables en 2012 après quelques tweets drôlatiques. Chacun attendait la nomination d'un seul finaliste : le président syrien, démocratiquement désigné par feu son père, faisait figure ce matin de grandissime favori, surtout depuis qu'il est prouvé qu'il a utilisé des gaz contre ses propres citoyens. Le massacreur syrien pourrait pourtant se faire coiffer sur le poteau (d'exécution) par l'égérie du mariage pour tous, surprenante finaliste.

> lire la suite
L'article de nos confrères du Point sur cette triste affaire

28-11-2012

Les magistrats de twitter, Bip_Ed et Proc_Gascogne, dénoncés : les journalistes honorés par le prix international de l'intolérance Adolf Eichmann

Emotion dans la twittosphère et au-delà. L'identité de deux magistrats respectés d'entre les twitteurs a en effet été révélée par des journalistes employés par un quotidien de la presse régionale, au terme d'une enquête éminemment documentée et courageuse. Alors que le Pulitzer semblait promis à ces journalistes qui, au péril de leur vie, ont osé attaquer la toute-puissante machine judiciaire, nos sources bien désinformées nous apprennent ce soir qu'ils reçoivent une mention spéciale du jury du prix international de l'intolérance Adolf Eichmann.

> lire la suite
Adolf Eichmann pendant son procès
CC Wikimedia

04-04-2011

Claude Guéant lauréat du 1er prix international de l'intolérance Adolf Eichmann

Les hommages s'accumulent pour Claude Guéant. Après la carte de membre d'honneur du Front National offerte par Marine Le Pen en personne, le ministre de la haine et des croisades s'est vu décerner ce soir le prix international de l'intolérance Adolf Eichmann. C'était la première édition de ce prix et Claude Guéant l'a emporté haut la main, bien qu'il fût un candidat de dernière minute face à des concurrents aussi légitimes que Kim Jong Il, le grand démocrate nord-coréen, Mouammar Kadhafi, qu'on ne présente plus, ou encore Noursoultan Nazarbaïev, président du Kazakhstan. Bien qu'il ne soit pas chef d'État, l'hôte de la place Beauvau a été reconnu par le jury indépendant du prix Adolf Eichmann comme un "grand serviteur de l'intolérance".

> lire la suite
1
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales