Désinformations.com

L'enfant de Rachida Dati n'a pas de père

correspondance du Pays Cathare
publié le 11-01-2009

Inutile de rechercher le père de Rachida Dati car "biologiquement" il n'existe pas. Selon nos sources proches du ministère de la dépendance de la justice, Mme Dati aurait décidé de recourir au clonage humain pour être la première femme à vraiment "faire un bébé toute seule".

Rachida Dati apprenant son état

Le clonage se serait passé dans une clinique spécialisée de Madrid, ce qui a alimenté les rumeurs inappropriées sur la paternité du leader du parti populaire espagnol, Jose Maria Aznar. Le clonage a été dirigé par le Dr Juan-José Buenopcion, un médecin spécialiste du clonage humain.

L'Espagne, contrairement à la France, autorise les recherches sur le clonage humain et l'équipe du Dr Buenopcion aurait été approchée par Rachida Dati juste après l'élection de Nicolas Sarkozy. Après plusieurs tentatives infructueuses, Rachida Dati a donc accouché de la petite Zohra, première enfant humain issue de la technique de clonage, déjà au point chez de nombreux mammifères.

Si le père de la jeune Dati n'est plus à rechercher, il convient d'identifier maintenant "la donneuse de noyau" et la "donneuse d'ovule".

Pour le néophyte du clonage, on rappelle qu'un clone est obtenu par transfert d'un noyau d'une cellule quelconque d'un donneur vers un ovule préalablement débarrassé de son noyau. Après ce transfert, la cellule-oeuf ainsi obtenue est implantée dans l'utérus de la mère porteuse. Si on est certain que Rachida Dati est la mère porteuse, il reste deux hypothèses concernant "la donneuse de noyau" et la "donneuse de l'ovule".

Soit Rachida Dati a donné son ovule et dans ce cas la "donneuse de noyau" est une femme dont l'identité reste à découvrir ; soit Mme Dati est "la donneuse de noyau" et dans ce cas la jeune Dati est son propre clone.

Quoi qu'il en soit, cela rend caduque la polémique sur la reprise d'activité de la ministre cinq jours seulement après son accouchement par césarienne. En effet, la ministre, très pointilleuse sur la légalité, n'a pas pu prendre de congé maternité puisqu'elle n'est pas la mère au sens biologique de son bébé, qui n'est pas non plus son enfant au sens biologique. D'ailleurs, la ministre envisagerait une modification de la loi pour donner une existence légale aux "donneurs de noyau ou d'ovule".

Rachida Dati devient donc une pionnière puisque l'obtention d'un enfant par clonage est une révolution aussi puissante que celle de la pilule contraceptive qui permettra à toute femme de se débarrasser des contraintes liées à l'utilisation d'un mâle humain pour avoir un bébé.< /p>

#Rachida Dati | #ovule | #clone

 

Correspondant dans le Pays Cathare

lire tous ses billets

 

précédent : 09-01-2009

Airbus installera des balcons aux A380 pour les fumeurs

suivant : 14-01-2009

Le livret A sera rémunéré en cacahuètes dès le 1er février 2009

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales